loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

L'Afrique doit imposer aux opérateurs télécoms l'interconnexion de leurs systèmes de paiement par mobile, pour favoriser l'inclusion et le développement économique, estime la Fondation Gates dans un rapport présenté au G7 de Chantilly par Melinda Gates.

« La vaste majorité des paiements numériques en Afrique reste des paiements de pair à pair entre abonnés d'un même réseau » de téléphonie mobile, regrette le rapport sur l'inclusion économique des femmes en Afrique, présenté aux dirigeants du G7 par l'épouse du cofondateur de Microsoft, Bill Gates.

« Nous pensons qu'il est possible et extrêmement important de construire des systèmes de paiement » numériques interconnectés, qui pourront ensuite servir de support pour des services d'épargne, de crédit ou d'assurances.

Selon le rapport, 21% des adultes vivant en Afrique sub-saharienne ont un compte pour faire des paiements par mobile.

Le rapport, commandé par la présidence française du G7, est centré sur l'inclusion des femmes dans la vie économique en Afrique. Il recommande également favoriser l'émergence de systèmes d'identification numérique, pour pallier les défaillances des services d'identité traditionnels dont pâtissent particulièrement les femmes.  

Selon le rapport, 38% de la population des pays à bas revenu n'a pas accès à une pièce d'identité officielle, et la proportion monte à 45% pour les femmes.

Le numérique « offre l'opportunité de reconstruire depuis les fondations un système financier moderne qui offre des opportunités à tous », souligne Gates. « Avec un accès aux services financiers numériques (...) des millions de femmes entrepreneurs pourront acquérir un capital de départ et faire des affaires efficacement sans avoir à passer par des intermédiaires », estime-t-elle.

Pin It