loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

Dans le cadre de ses initiatives visant à encourager les services financiers numériques et à accroître l'inclusion financière, le gouvernement ougandais prévoit de réduire les coûts d’Internet d'ici la fin de l'année.

Selon Chris Baryomunsi, ministre des TIC et de l’orientation nationale, grâce à la fibre dorsale nationale, le pays réduira de plus de moitié le coût de la transmission des données, qui passera de 70 à 30 dollars par Mbps.

« Nous parlons d’un Internet purement gouvernemental. Une fois que nous aurons réduit le coût auquel le gouvernement vend aux fournisseurs de services, ils réduiront automatiquement le coût que l’utilisateur final devra payer et nous pensons que cela contribuera à nos efforts pour numériser notre économie », a déclaré le ministre.

La réduction des coûts d’Internet encouragera notamment l'innovation dans les TIC, les services financiers numériques, la communication et l'administration en ligne.

Une somme estimée à 75 millions de dollars a été consacrée aux projets de l’infrastructure dorsale nationale de transmission de données et de l'infrastructure d'administration en ligne qui relieront toutes les grandes villes à un réseau fibre optique et connectera les services gouvernementaux et les ministères.

Des projets comme ces derniers font partie du programme d'accélération numérique de l'Ouganda, qui vise à combler les lacunes en matière d'infrastructure et à accroître la pénétration d'Internet dans le pays.

Pin It