loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

La 5G est indispensable à la transformation industrielle, mais les fournisseurs de 5G doivent stimuler le degré d'ambition et de confiance de leurs entreprises clientes.

En bref :

  • Les perspectives d'investissement dans la 5G restent fortes en 2022 parmi les entreprises de tous les secteurs verticaux.
  • Toutefois, seul un quart des entreprises sont très confiantes dans leur capacité à mettre en œuvre la 5G avec succès.
  • À mesure que la durabilité continue de figurer en tête des priorités des entreprises, les fournisseurs de 5G doivent s'assurer que les cas d'utilisation de la 5G et de l'IoT répondent mieux aux besoins en matière de durabilité.

Malgré des niveaux sains de dépenses actuelles et futures sur une gamme de technologies émergentes et l'intérêt pour les cas d'utilisation qui peuvent assurer la résilience pendant la pandémie, le monde de la 5G industrielle est confronté à des défis importants. La mesure dans laquelle les entreprises sont convaincues de l'opportunité de la 5G est remise en question. La dernière étude d'EY Reimagining Industry Futures (pdf) révèle que seuls 24% des participants sont réellement convaincus que leur organisation peut mettre en œuvre la 5G avec succès.

Il est donc plus important que jamais que les fournisseurs de 5G se mobilisent pour aider les entreprises à résoudre leurs problèmes critiques, à consolider les partenariats de l'écosystème, à obtenir des résultats financiers positifs et à mettre en œuvre la 5G et les technologies connexes en toute confiance.

Pour ce faire, il est essentiel de comprendre ce que les entreprises pensent réellement de la 5G, afin que les fournisseurs de services puissent pleinement se positionner en tant que partenaires commerciaux de confiance. La dernière étude EY Reimagining Industry Futures (pdf) révèle six éléments fondamentaux que tous les fournisseurs devraient prendre en compte.

  1. Les intentions de dépenses sont fortes mais l'adoption de la 5G n'est pas garantie

Les perspectives sont favorables pour l'adoption des technologies émergentes par les entreprises au cours des trois prochaines années. Notre étude révèle que les investissements actuels et prévus sont en hausse dans cinq des huit catégories de technologies émergentes, seules l'automatisation et la blockchain affichant une baisse d'une année sur l'autre.

Les intentions de dépenses futures sont les plus élevées dans la 5G, son rôle dans la réponse aux risques environnementaux, sociétaux et de gouvernance (ESG) étant le plus important. Les organisations sont plus intéressées qu'auparavant par les cas d'utilisation de la 5G qui peuvent les aider à atteindre des objectifs de durabilité (68%) et à améliorer la gestion de la chaîne logistique (65%).

Pourtant, l'adoption à long terme de la 5G n'est pas garantie, et les fournisseurs ne doivent pas faire preuve de complaisance. Le nombre d'entreprises asiatiques qui prévoient d'investir dans la 5G est en baisse de près de 10% par rapport à l'année dernière. Les fournisseurs de technologie devraient reconnaître que, même si la 5G se répand, certaines organisations pourraient y être moins réceptives.

  1. La vision 5G des entreprises est devenue plus défensive

Une attitude plus défensive à l'égard de la 5G et de l'IoT s'est installée – une attitude qui privilégie l'efficacité et l'optimisation par rapport à la pénétration de marchés adjacents et à la stimulation de la croissance du chiffre d'affaires. L'augmentation de la contribution de l'IoT à l'efficacité opérationnelle est la principale priorité des entreprises en matière d'IoT, citée par une plus grande proportion de répondants par rapport à l'année dernière.

À la lumière de ces résultats, moins d'entreprises que l'année dernière considèrent la création de nouveaux produits et services comme une raison de financer l'IoT, et seulement 28% des participants considèrent que les cas d'utilisation sophistiqués de la 5G avec réalité virtuelle (VR) ou réalité augmentée (AR) sont une application clé.

Parallèlement, les considérations ESG qui suscitent un intérêt accru pour la 5G se traduisent également par de nouvelles exigences pour les fournisseurs de technologies, qui sont sous pression pour y répondre. Parmi les participants, 47% des entreprises ne pensent pas que les cas d'utilisation proposés par les fournisseurs répondent de manière adéquate à leurs besoins en matière de durabilité.

Les fournisseurs de 5G devraient prendre en compte ces attitudes et fournir une vision plus convaincante du potentiel de la 5G pour stimuler la croissance du chiffre d'affaires tout en s'assurant que leurs cas d'utilisation répondent aux besoins à court terme des organisations.

  1. Les entreprises sont réceptives aux nouvelles modalités d'achat et de déploiement de la 5G

Les entreprises sont réceptives aux solutions 5G qui sont fournies par des modèles commerciaux perturbateurs. L'étude a révélé que 77% des entreprises sont intéressées par l'utilisation de réseaux privés pour soutenir la mise en œuvre des cas d'utilisation de la 5G et de l'IoT. En outre, 50% des participants considèrent l'achat de capacités de réseau privé comme une stratégie d'investissement 5G importante pour leur entreprise, citant une série d'avantages menés par un plus grand contrôle du réseau (68%) et une meilleure fiabilité du réseau (64%).

Parallèlement, 71% des entreprises envisageraient d'acheter la 5G par le biais d'un intermédiaire tel qu'un opérateur de réseau mobile virtuel (MVNO), et 64% déclarent que l'acquisition directe de fréquences 5G pourrait être importante pour elles.

Ces signaux perturbateurs suggèrent que les relations traditionnelles des opérateurs de télécommunications avec les entreprises sont sous pression et que des stratégies de commercialisation plus agiles sont essentielles dans le monde de l'IoT alimenté par la 5G.

  1. La relation entre la 5G et les autres technologies est au centre des préoccupations, mais les risques cybernétiques retiennent moins l'attention

Les entreprises considèrent la mauvaise compréhension de la relation entre la 5G et les autres technologies émergentes comme leur principal défi interne, alors que cette question était classée cinquième l'année dernière. Pour la période à venir, l'exploration de la relation entre la 5G et les autres technologies est également leur principale priorité. Cela souligne leur désir d'exploiter une combinaison mutuellement bénéfique de technologies « frontières » et implique que les organisations bénéficieraient d'une formation continue sur les bases des technologies émergentes.

Fait intéressant, seulement 22% des organisations considèrent l'atténuation des cyber-menaces comme une priorité dans leur programme IoT – ce qui les classe au dernier rang – et l'atténuation des cyber-risques ne se classe qu'au sixième rang des priorités de la 5G. Compte tenu de l'éventail des surfaces d'attaque potentielles présentes dans l'industrie 4.0, les entreprises doivent s'assurer que les principes de « sécurité dès la conception » sous-tendent leurs déploiements 5G et IoT, car cela pourrait devenir un point faible dangereux si cette tendance se poursuit.

  1. Les fournisseurs de réseaux gagnent la confiance des experts en transformation, alors que les opérateurs télécoms sont à la traîne

À l'heure où les entreprises se tournent vers leurs fournisseurs de technologies et de télécommunications pour soutenir leurs projets de 5G, nos résultats jettent une lumière intéressante sur les critères de sélection qu'elles appliquent. La compétitivité des prix est la principale caractéristique que les entreprises recherchent actuellement chez les fournisseurs, devant la rapidité d'exécution. En ce qui concerne l'avenir, les entreprises considèrent la capacité des fournisseurs à co-créer et à personnaliser les solutions comme les deux attributs les plus souhaitables

L'importance de la collaboration met en évidence le fait que les entreprises recherchent des partenaires de transformation, et pas seulement des fournisseurs de technologie. Cependant, les avis des entreprises sont partagés sur les fournisseurs possédant une expertise en matière de transformation numérique. Les fournisseurs d'applications et de plateformes arrivent en tête avec 55%, juste devant les sociétés de services professionnels (53%), tandis que les fournisseurs d'équipements de réseau (30%) gagnent du terrain d'une année sur l'autre.

Les télécoms sont à la traîne puisque seulement 19% des entreprises les considèrent comme des experts de la transformation numérique. Bien qu'ils obtiennent le meilleur score en tant qu'experts en IoT (54%), on leur fait beaucoup moins confiance pour assurer la transformation par de nouvelles formes de connectivité. Il est essentiel d'améliorer leur crédibilité en tant que catalyseurs de résultats commerciaux positifs.

  1. Les stratégies d'écosystème des entreprises deviennent plus ambitieuses

La collaboration au sein d'un écosystème s'impose comme une voie essentielle vers l'acquisition de nouvelles compétences et connaissances par les entreprises qui cherchent à tirer parti des nouvelles technologies. 69% d'entre elles collaborent déjà avec d'autres organisations au sein d'écosystèmes commerciaux et elles sont encore plus nombreuses (75%) à penser que les stratégies d'écosystème seront au cœur de leurs perspectives de croissance à cinq ans.

Il est important de noter que les moteurs des stratégies d'écosystème deviennent plus ambitieux, avec un accent croissant sur des raisons telles que le développement de partenariats intersectoriels et la réduction des délais de commercialisation de nouveaux produits et services.

De plus, 73% des participants affirment qu'ils donneront la priorité aux fournisseurs qui peuvent offrir des relations écosystémiques pertinentes dans le cadre de leurs capacités 5G. Par conséquent, les fournisseurs de 5G doivent être en mesure d'exploiter des écosystèmes d'entreprise en évolution rapide s'ils veulent répondre aux attentes changeantes de leurs clients.

Résumé

La 5G reste très pertinente pour les organisations, notamment lorsqu'elles cherchent à renforcer leur résilience à la suite de la pandémie. Pourtant, les entreprises peuvent négliger des opportunités de croissance, et elles ont besoin d'un soutien accru de la part de leurs fournisseurs si elles veulent tirer le meilleur parti de l'industrie 4.0.

Pin It