loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

Microsoft continue de mettre la pression sur Amazon dans les services d'informatique dématérialisée en ligne, une activité qui a encore soutenu ses performances financières sur le trimestre achevé fin décembre.

Sur cette période, qui constitue le deuxième trimestre de son exercice décalé, le groupe informatique américain a augmenté son bénéfice net de 4% à 5,2 milliards de dollars. Le bénéfice ajusté par action a atteint 83 cents, quand les analystes n'espéraient que 79 cents en moyenne.

Microsoft affiche parallèlement un chiffre d'affaires en hausse de 1% à 24,1 milliards de dollars. La croissance atteint 2% à 26,1 milliards en tenant compte de revenus déférés liés au système d'exploitation Windows 10.

Le réseau social professionnel LinkedIn, dont Microsoft avait finalisé l'acquisition le 8 décembre, a depuis contribué à ses revenus pour 228 millions de dollars, mais a pesé sur le bénéfice net à hauteur de 100 millions de dollars.

Après plusieurs années difficiles sur fond de crise sur le marché du PC et de ratage du virage du mobile, le titre du groupe informatique s'est nettement redressé et s'échange à nouveau depuis quelques mois à ses plus hauts niveaux historiques.

 

Les investisseurs semblent ainsi saluer la stratégie menée par Satya Nadella: depuis son arrivée aux manettes début 2014, il a fortement mis l'accent sur le Cloud, où Microsoft a affirmé son rôle de solide numéro deux mondial derrière AWS, la filiale spécialisée du géant de la distribution en ligne Amazon.

Pin It