loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

Le fournisseur de services de fibre optique Seacom a négocié un financement qui monte à 260 millions de dollars avec la société financière internationale (IFC), destiné au refinancement de la dette et à l'expansion dans de nouvelles lignes de service; Ce projet coûtera environ 563 millions de dollars. En addition, sur les 100 millions de dollars que l’IFC prévoit d'investir, 160 millions de dollars proviendront de prêteurs parallèles et des banques commerciales.

Grâce à ce projet, Seacom sera en position d'accroître ses capacités à fournir des services aux petites, moyennes et grandes entreprises en Afrique du Sud, au Moyen-Orient et en Afrique. La société est désormais responsable du réseau de fibres optiques de 21 000 km et des alliances stratégiques pour les câbles 2Africa et Equiano.

En cas de confirmation, ce soutien financier s'ajoutera aux opérations de financement de Seacom afin d'étendre sa portée géographique à au moins 12 pays d’Afrique et de diversifier ses offres de services aux entreprises. En outre, la société avait entrepris une sur le potentiel du marché des services de fibres optiques en Tanzanie, en Ouganda, au Kenya et au Rwanda grâce à un financement de l'agence américaine pour le commerce international et le développement (USTDA).

Selon l’IFC, l'expansion réussie des câbles sous-marins ou terrestres de Seacom devrait entraîner une baisse du prix de gros et égaliser les conditions de concurrence entre les opérateurs, améliorant ainsi la compétitivité des marchés de détail avec une amélioration de la qualité et de l'accessibilité de la connectivité dans les pays concernés.

 

Pin It