loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

Le câble de descente coaxial est une légende. Tout comme toutes autres légendes, de nombreux mythes émergent à propos du produit, sa préparation et sa performance. Je suis un  régulier et fidèle spectateur du programme télévisé « A bas les mythes » ou « Mythbusters », alors réfutons quelques mythes relatifs au câble de descente.

Mythe 1 – Plus la tresse est dense, mieux sera le blindage

La densité de la tresse affecte le blindage du câble de descente, mais elle n’est pas le seul facteur. Le câble coaxial est un guide d’ondes de fréquence radio (RF) précis ainsi qu’une structure mécanique. Si la structure mécanique est compromise, la performance de la RF le sera aussi. Les câbles fortement tressés peuvent affecter négativement le blindage puisque la structure de la tresse fonctionne contre les couches de bande et de liaison durant le traitement, l’installation ou la flexion environnementale. Elle peut aussi rendre le câble plus rigide et, par conséquent, il sera plus difficile de proprement se préparer à la terminaison.

Des décennies d’ingénierie chez CommScope nous ont appris qu’une tresse optimisée travaillant en parallèle avec des bandes et liaison avancées garantit le meilleur blindage sous n’importe quelles conditions d’installation et de traitement. Notre câble F677TSVV-XP jouit de toutes ces caractéristiques  avec une tresse de 77% qui surpasse celle de 90% (et même avec un blindage quadruple).

Mythe 2 – l’interférence des réseaux LTE requiert différentes conceptions de blindage

Aujourd’hui, l’interférence des réseaux LTE est certainement d’actualité et bien assimilée par CommScope qui voit et comprend les meilleures pratiques des deux côtés – sans fil et filaire. En un mot, la LTE est un signal d’interférence sans fil à un ensemble de fréquences. Les mêmes techniques de blindage qui ont évolué au cours des décennies protègent contre la LTE.

Quelle est la cause principale de compromission d’un blindage ? L’expérience montre que c’est l’interface du connecteur, donc la préparation du câble est essentielle. Serez-vous surpris d’apprendre  qu’existent aussi des mythes sur la terminaison ?

Mythe 3 – couper le conducteur central parce que « la forme semble meilleure »

Les outils modernes de dénudation du câble de descente sont conçus pour garantir une longueur du conducteur central de 5/16’’, conformément aux recommandations de la SCTE (Society of Cable Telecommunications Engineers). Les nœuds de connecteur diffèrent au niveau de la hauteur, donc une longueur de 5/6’’ semblera différente en employant différents connecteurs. S’il est coupé, le connecteur risque de devenir très court et provoquera des anomalies électriques avec le changement de température. Rappelez-vous que le câble de descente est un guide d’ondes et une structure mécanique. Les composantes peuvent bouger et une longueur de 5/16’’ (non pas ¼” ou « oculaire ») est la meilleure pour assurer une connectivité efficace à n’importe quelle température. Ayez confiance en vos outils !

Mythe 4 – l’utilisation de connecteur ou pince pour « arrondir » le câble aide à faciliter la force d’insertion

D’où dois-je commencer ? Les outils adéquats, en bonne condition et avec des lames coupantes, produiront un câble bien arrondi prêt à la terminaison. Il faut enlever la couche externe qui peut  se faire automatiquement avec CommScopeXpressPrep, et la tresse doit être repliée avec la gaine dans une distribution égale avec une brosse rigide en plastique ou un coup de doigt. L’utilisation de n’importe quel type d’outil en métal pourrait abîmer les composantes, couper les tresses et mènera à une panne potentielle du connecteur et des « truckrolls ». CommScope garantit, depuis des décennies, formation et vidéos pour assister à cette procédure, et nous n’avons jamais recommandé un outil en métal ou l’utilisation de n’importe quoi comme outil.

Mythe 5 – J’utilise cet outil depuis 20 ans et …

Je possède dans mon tiroir un tournevis courbé de 45 degrés. Pourquoi ? Je l’ai utilisé pour une mauvaise fin. Je l’ai gardé pour me rappeler de ne jamais répéter ceci ! La SCTE a prescrit des longueurs spécifiques au câble coaxial. Afin de les respecter, les fabricants d’outils créent des outils spécifiques au câble. Utilisez le bon outil avec la bonne lame. Possédez-vous vos outils depuis 20 ans ? Remplacez-les ! Les anciennes lames ou bien une lame inadéquate peuvent endommager l’extrémité du câble. Si vous voyez des tresses par terre, changez l’outil ou la lame. Ne permettez pas qu’une lame de 2$ crée des « truck rolls » de 100$ !

 

Avez-vous connaissance d’autres mythes qui peuvent menacer votre expérience en tant que client ? Faites-nous les connaître. Les terminaisons fiables et répétables du câble de descente coaxial sont critiques pour la performance du réseau. Si vous évitez le piège des mythes, vos connexions seront légendaires. 

Pin It