loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

Suite au développement constructif de Nokia dans les pays africain, Telecom Review s'est entretenue  avec Houssem Ben Othman, responsable des ventes, en Afrique du nord, de Nokia Networks, afin de discuter du déploiement de la technologie 4G LTE, ainsi que du déploiement de la fibre optique, et du positionnement de Nokia Networks dans la région.


Quels sont vos plans à venir pour la 4G ?

Nokia participe activement au développement et à la construction des réseaux de télécommunications en Afrique du Nord et, notamment, au déploiement de la technologie 4G LTE. Nous avons déployé cette technologie sur les marchés les plus avancés au monde, comme en Amérique du Nord, en Corée du Sud, et au Japon. Nous avons l'expertise et le savoir-faire pour accompagner nos clients dans la région et réussir la transformation des réseaux. Nous sommes déjà engagés sur des projets avec plusieurs de nos clients dans les pays d'Afrique du Nord,  et en particulier le Maroc, l'Algérie et la Tunisie.

Est-ce que la 4G couvrira toute la région d'Afrique du Nord ?

Nous n'avons aucun doute sur cela. Nous sommes convaincus que toute la région d'Afrique du Nord déploiera la technologie 4G LTE pour subvenir à la demande croissante du trafic data. De plus, toutes les études montrent que les utilisateurs dans cette région sont demandeurs de l'internet haut débit mobile.

Qu'en est-il du déploiement de la fibre optique ?

Notre expérience a clairement montré que le trafic data a été multiplié au moins par dix après le déploiement de la technologie 4G LTE. La fibre optique permettra de véhiculer ce trafic entre les éléments des réseaux LTE. Nous constatons que plusieurs opérateurs fixes sont en train de déployer cette technologie pour l'accès haut débit fixe (Les réseaux FTTH/GPON).

Aujourd'hui, et grce à l'acquisition d'Alcatel-Lucent et donc de ses technologies innovantes en IP et Optique, Nokia est en mesure d'offrir cette dernière à ses clients en Afrique du Nord et dans le reste du monde. En effet, je tiens à préciser que, grce à cette acquisition, nous sommes aujourd'hui l'un des seuls équipementiers capable de proposer un portefeuille complet de produits. Nous avons aujourd'hui la portée et l'ampleur d'un géant mondial pour le très haut débit, les réseaux IP, les nouvelles technologies Cloud et les services. 

Pourquoi l'internet en Afrique est limité par un faible taux de pénétration par rapport au reste du monde?

Il est vrai que l'Afrique enregistre de faibles taux de pénétration Internet comparé au reste du monde. Cela est principalement dû, d'une part au faible développement des réseaux filaires et, d'autre part, l'adoption des nouvelles technologies mobiles est ralentie par les prix élevés des terminaux.

Cependant, l'Afrique est un marché très prometteur - l'accès très haut débit et les technologies IP sont importants pour le développement du continent. L'Afrique a enregistré de bons progrès durant ces dernières années, d'une part avec l'arrivée des cbles sous-marins mais aussi avec le déploiement massif de la 3G. Avec la grande vague LTE qui s'annonce en Afrique, je suis persuadé que la maturité des solutions internet mobile et la baisse continue des coûts des terminaux, l'Afrique est en bonne position pour se dresser face au reste du monde.

Comment pouvez-vous classer les ventes de Nokia Networks dans votre région ?

L'Afrique du Nord représente un marché très important pour le groupe Nokia. Depuis 2014, nous enregistrons une croissance continue grce aux investissements dans les réseaux mobiles haut débit. Cette région est très diverse en terme de progrès technologique, nous couvrons les pays de la rive sud de la Méditerrané, jusqu'en Côte d'Ivoire au sud et le Soudan à l'ouest. La plupart des réseaux nécessitent une modernisation imminente, et le besoin de faire évoluer ces réseaux vers une technologie plus avancée devient une évidence, une priorité-même. Nous sommes engagés à aider et à accompagner les opérateurs de la région dans la modernisation et la construction des réseaux de demain et ainsi fournir des services de haute qualité aux utilisateurs finaux.

Plusieurs opérateurs ont commencé la modernisation de leurs réseaux et certains ont même démarré la commercialisation des services 4G. Nous avons accompagné plusieurs opérateurs dans leurs efforts de modernisation de leurs réseaux et même le lancement des services 4G pour certains.  Je citerai à titre d'exemples Algérie Telecom, Maroc Telecom, Mobinil et Ooredoo.

Avec l'acquisition d'Alcatel-Lucent, nous comptons bien diversifier notre offre technologique à nos clients et continuer à acquérir de nouvelles parts de marchés et donc maintenir notre cap de  croissance.

Pin It