loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

Telecom Review a eu la chance d'interviewer Chaesub Lee, directeur du bureau de normalisation (Telecommunication Standardization Bureau ou TSB) de l'UIT, qui nous a expliqué le rôle que joue l'agence dans le développement des télécommunications et nous a fait part des derniers exploits de son équipe.

Nous avons désormais, dans chacun de ces pays, des filiales à statut bancaire, nous avons la capacité d'y émettre de la monnaie électronique, nous avons donc obligation de pouvoir y vérifier les transactions, la nature des clients inscrits et s'il n'y a pas des tentatives de financement d'activités terroristes ou de blanchiment d'argent, notamment ", a détaillé Fabrice André, nouveau président du CECOM et directeur de la zone Afrique de l'Ouest chez Orange.

Dans un pays comme le Mali, Orange Money est devenu incontournable dans les transactions quotidiennes, cela apporte des facilités. Nous offrons une facilité que n'ont peut-être pas les banques traditionnelles ", a ajouté André.

Basé en Côte d'Ivoire, le CECOM, qui compte pour l'heure une quinzaine d'employés, verra ses activités étendues aux autres pays d'Afrique centrale et de l'Ouest où Orange obtiendra une licence EME, à commencer par la République démocratique du Congo, avant la fin de l'année. Des licences qui permettent à Orange Money de disposer d'un statut bancaire, mais il n'est pas encore question pour l'opérateur de se lancer sur les créneaux de ses nouveaux concurrents.

Nous sommes un acteur du paiement et du transfert d'argent, nous n'avons pas d'offres de prêt ou d'assurance complètes. Nous ferons peut-être du micro-crédit mais il n'y a encore rien d'arrêté pour l'heure ", a précisé Fabrice André.

 

Pin It