loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

Orange a annoncé sa participation au sein du consortium SEA-ME-WE 6 (Southeast Asia-Middle East-Western Europe 6), pour la construction d’un nouveau système sous-marin dit « express » qui reliera directement la France, depuis Marseille à Singapour.

Conçu selon les dernières technologies de fibre optique sous-marine, ce câble offrira ainsi une très faible latence et un très haut débit, afin de répondre aux besoins grandissants de nos clients sur cette route stratégique. Orange aura la responsabilité de « landing party » sur le territoire français et accueillera le câble à Marseille dans ses infrastructures sécurisées.

« Nous nous réjouissons de notre participation dans ce nouveau système afin d’offrir une nouvelle solution de connectivité très haut débit et « expresse », performante entre la France et l’Asie et d’accompagner dans le temps les besoins grandissants de nos clients sur cette route stratégique. Cette nouvelle liaison nous permettra en outre de sécuriser notre trafic existant, et de permettre un meilleur débit vers nos localisations de l’Océan Indien, » indique Jean-Luc Vuillemin, directeur des réseaux internationaux chez Orange.

Orange continue ainsi d’investir massivement dans des projets de connectivité par câbles sous-marins afin de garantir et améliorer constamment la qualité de service de son réseau mondial de plus de 40 câbles sous-marins. Orange est déjà présent sur de nombreux consortiums sur la route Europe-Asie via ses investissements dans SEA-ME-WE3, SEA-ME-WE4, SEA-ME-WE5, IMEXE et SAFE. Après de récents projets sur le front Atlantique (AMITIE et DUNANT) et en Méditerranée (PEACE), l’arrivée de ce nouveau câble place une nouvelle fois la France au cœur de la plateforme européenne depuis laquelle de nombreux réseaux internationaux rejoignent l’Asie, mais aussi l’Afrique et les Amériques. Orange et les câbles sous-marins, focus sur cette route là et nos investissements existants sur cette zone.

Pin It