loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

Le nombre d’internautes n’a cessé d’augmenter sur le continent africain ces dernières années. Entre 2011 et 2018, leur taux d’utilisation a plus que doublé, passant de 13,5% à 28%. Dans un contexte de besoins croissants en connectivité de qualité et afin de servir de nouveaux usages, Orange Côte d’Ivoire, investit et déploie activement la fibre optique sur tout le territoire depuis 2016.

Après avoir maillé l’ensemble du territoire, Orange Côte d’Ivoire a annoncé vouloir accélérer la migration de ses infrastructures toujours en cuivre vers la fibre et la 4G Fixe. A compter du 31 décembre 2022, tous les services ADSL seront suspendus ; ainsi, l’opérateur demande aux clients professionnels et au grand public qui bénéficient des services voix fixe et internet de contacter leurs points de contact avec le client pour migrer gratuitement leurs abonnements. La fermeture des services ADSL sera suivie en 2023 de la fermeture totale de tous les services cuivre et du retrait définitif de ces derniers en 2024.

Cette annonce s’inscrit dans l’ambition du pôle de contribuer à la recherche et au développement, à l’innovation et à l’investissement dans les technologies d’avenir, tout en respectant l’environnement et en répondant aux besoins des populations. Dans le cadre de cette migration, les équipements de base seront fournis gratuitement aux clients et les utilisateurs résidant dans les zones sans fibre auront accès aux offres 4G Fixe aux meilleurs tarifs.

Aussi, Orange Côte d’Ivoire a reçu les nPerf Awards, qui distinguent les opérateurs du monde entier offrant la meilleure qualité de réseaux fixes et mobiles. Ainsi, Orange Côte d’Ivoire a été reconnu comme l’opérateur le plus performant en internet mobile et fixe au cours de l’année 2021.

Pour Didier Kla, Directeur d’Orange Business et Haut Débit d’Orange Côte d’Ivoire, « Cette étape est stratégique pour nous : en tant qu’opérateur engagé, nous travaillons au quotidien pour apporter les meilleurs services à nos clients. Depuis le début, plus de 360 ​​milliards de francs CFA a été investis dans la modernisation du réseau, dont plus de 50 milliards pour le développement de la fibre optique à Abidjan, San-Pedro, Yamoussoukro et Bouaké. En plus de ces investissements dans les infrastructures, nous œuvrons pour favoriser l’emploi dans les métiers de la fibre, nous sommes fiers de poursuivre, d’ici la fin de l’année, l’ouverture de l’école de la fibre qui formera, sur une durée de 2 ans, 1 000 étudiants dont 30% de femmes. »

Pin It