loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

La Guinée a décidé de relancer la Société des télécommunications de Guinée (Sotelgui), connue aujourd’hui sous le nom de Guinée Télécom. Lors d'une visite de terrain au siège de l'entreprise, Bamba Oliano, secrétaire général du ministère des Postes, des Télécommunications et de l'Économie numérique, a confirmé cette décision.

De son côté, l'opérateur met les bouchées doubles pour lancer ses activités. Guinée Télécom dispose déjà de 183 sites télécoms, dont 151 sites LTE, selon Samoura Lamine, coordinateur de la société. Guinée Télécom envisage d’acquérir une licence globale comprenant « la 3G, 4G, celle pour l’exploitation de la fibre optique pour donner les réseaux TV, l’Internet, les téléphones fixes ».

Après plusieurs tentatives infructueuses du gouvernement pour maintenir Sotelgui à flot, la mauvaise gestion et les réclamations en cascade de ses travailleurs ont conduit à sa faillite en 2012. La relance des activités de l'opérateur sur le marché guinéen des télécommunications a débuté cette année, mais n'a pas encore abouti. Jusqu'à présent, les différentes déclarations sont restées de simples annonces. Une fois relancée, Guinée Télécoms sera « l’opérateur national qui soutiendra la communication gouvernementale, son lancement permettra une concurrence dans le secteur de la téléphonie pour améliorer la qualité de service. Cela va permettre de réduire le coût de la communication et l’accès à l’Internet ».

Pin It