loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

Pendant des années, Mobile money a amélioré les secteurs financiers et créé de nouvelles sources de revenu et marchés aux fournisseurs de services financiers numériques. Toutefois, les pays où les gens n’ont pas accès aux services financiers, notamment émergents, souffrent encore pour avoir des services financiers numériques.

Mobile Money a révolutionné le secteur financier grâce à son important impact sur les utilisateurs dont le nombre qui l’adopte augmente. Pour les fournisseurs de services financiers, le Mobile Money offre l’opportunité d’avoir accès aux nouveaux marchés. En effet, les chiffres fournis par McKinsey montrent que la finance numérique atteindra plus de 1,6 milliard de nouveaux clients particuliers dans les économies émergentes et augmentera de 2,1 trillions de dollars le nombre de crédits garantis aux particuliers et entreprises.

Selon McKinsey, deux milliards d’individus et 200 millions petites entreprises dans les économies émergentes n’ont pas encore accès aux systèmes et services financiers formels. Ils effectuent des transactions en espèce et prennent des crédits de créditeurs et réseaux personnels non formels. Leur inclusion financière et celle des entreprises améliorera leurs expériences financières et leur permettra de suivre l’évolution technologique prenant lieu au niveau du secteur financier.

La technologie mobile a révolutionné l’accès aux services financiers. En effet, les taux élevés de pénétration des appareils mobiles et le faible coût des données ont facilité l’expansion des services financiers à une catégorie de population exclue dans les pays en développement. Selon le GSMA, « le Mobile Money a contribué, durant la dernière décennie, à l’expansion de la portée des services financiers plus que le système bancaire traditionnel ne l’a fait durant le dernier siècle ». Le GSMA a aussi indiqué que 19 pays dans le monde ont plus de comptes de Mobile Money que bancaires.

Son adoption est favorisée par plusieurs facteurs. Le confort et le coût sont les plus importants éléments qui stimulent les gens à y ouvrir des comptes Mobile Money, outre le fait que, pour d’aucuns, c’est la seule façon d’effectuer les transactions financières. Le taux d’inclusion financière est en train de s’améliorer ; entre 2011 et 2014, 700 millions d’adultes ont ouverts des comptes bancaires. Le Mobile Money est en train de fournir aussi des alternatives à tous ceux qui n’ont pas accès aux banques ou qui n’ont pas de comptes bancaires.

Afin de promouvoir l’inclusion financière via le Mobile Money, il est crucial d’améliorer l’infrastructure mobile, augmentant ainsi la pénétration mobile, ce qui garantira par conséquent des services de Mobile Money aux populations ignorées jusqu’à présent.

L’une des plus importantes raisons de l’exclusion financière est le facteur géographique. En effet, les populations rurales souffrent le plus du manque de services financiers parce que les institutions financières formelles sont rares dans ces régions. Par conséquent, le  promouvoir dans les zones rurales peut augmenter exponentiellement l’inclusion financière.

L’éducation est fortement liée au taux d’adoption du Mobile Money. En effet, il est essentiel que les utilisateurs soient informés de l’utilité de ses applications afin d’augmenter leur adoption. Les gens doivent savoir comment les utiliser et comment elles permettent de gérer leurs transactions financières. Les applications de Mobile Money doivent être aussi faciles à utiliser pour que les populations illettrées puissent en profiter.

Il était prouvé que les services financiers mobiles sont un élément-clé dans la voie à l’inclusion financière et ont aidé d’une façon ou une autre les banques qui y étaient tout d’abord réticentes par crainte que les opérateurs de télécoms veuillent rivaliser avec elles.

Grâce au Mobile Money, les gens commenceront à penser plus aux épargnes et au transfert d’argent et, en fin de compte s’adresseront aux banques pour effectuer de plus grandes transactions. Ces dernières, ainsi que les opérateurs de télécoms, contribuent à la promotion de l’inclusion financière et jouent un rôle fondamental dans l’amélioration du confort de vie  dans les pays en développement et /ou émergents.

Les pays développés considèrent le Mobile Money comme une commodité qui facilite la vie des gens, alors que pour des millions de personnes et de petites entreprises dans les pays émergents et en développement, il est beaucoup plus que ça. C’est une solution pour tous ceux qui n’ont pas encore d’accès aux services financiers, qui leur permet d’avoir une bonne expérience financière.

Le  procédé représente une grande opportunité pour les fournisseurs de services financiers numériques qui veulent investir à long terme, changer leur méthodologie et collaborer avec d’autres entreprises et régulateurs afin de réussir.

En conclusion, afin de réussir, les fournisseurs doivent, selon McKinsey, se concentrer sur deux axes : les éléments qui stimulent actuellement les économies du Mobile Money et une perspective avant-gardiste sur le potentiel en vue d’offrir de nouveaux services et produits financiers novateurs et de nouvelles sources de revenus.

Pin It

Dernier Numéro