loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

 

De nos jours, la technologie est un facteur indispensable dans notre vie, elle est présente dans tout ce que nous faisons, améliorant nos façons de vivre, de travailler et de faire l'expérience du monde. Mais il y a une plus grande transformation en jeu - un passage au-delà du numérique, dans une ère où la technologie est intégrée dans chaque interaction, une notion que l’on nomme Intelligence Artificielle.

 

La notion d’Intelligence Artificielle (IA) existe dans la littérature depuis longtemps et notamment dans les films de science-fiction. Mais son origine scientifique serait apparue pour la première fois en 1956,  au cours d’une conférence de McCarthy, professeur de mathématiques au Dartmouth Collège (USA).

 

Littéralement, l’IA  signifie l’utilisation de dispositifs technologiques, visant à reproduire les capacités cognitives des humains pour atteindre des objectifs de manière autonome, eu égard aux contraintes éventuellement rencontrées. L'intelligence artificielle, qui nous aide à prendre des décisions, s'est déjà glissée dans nos voitures, nos téléphones, nos ordinateurs, nos armes de défense et nos moyens de transport. Mais personne ne peut encore prédire à quelle vitesse elle se développera, à quelles tâches elle s'appliquera demain et, à quel point, elle va modifier nos habitudes...

 

Accenture Technology Vision 2018 s’est  penché sur les tendances informatiques qui remodèlent rapidement non seulement la vie quotidienne, mais la société dans son ensemble, et qui permettent aux entreprises de tous les secteurs de réinventer ce qui est possible de faire.

 

En fait, nous sommes habitués à la perturbation causée par les technologies émergentes. Mais la dernière est unique. Pour la première fois, et pour offrir une innovation intégrée, les entreprises ont besoin d'un aperçu approfondi de la vie des gens. Alors, pour devenir une entreprise intelligente, cette dernière nécessite un nouveau type de relation. Ce n'est pas seulement une affaire. C'est personnel. Et c'est ainsi que les hommes d’affaires vont redéfinir leur entreprise en fonction de la société qu'ils gèrent.

 

Cette année,  dans son rapport, Accenture a interrogé plus de 6 000 entreprises de 19 industries différentes sises dans 25 pays, dont l'Afrique du Sud, ce qui est  assez important pour un échantillon. Accenture Technology Vision 2018 souligne comment les progrès rapides des technologies - notamment  l’Intelligence Artificielle, les analyses avancées et le cloud - permettent aux entreprises non seulement de créer des produits et services innovants, mais aussi de changer la façon de travailler et de vivre.

 

« Les entreprises et les responsables informatiques sud-africains acceptent de plus en plus le pouvoir de la technologie. 80% des personnes interrogées pensent que cela peut aider les entreprises à s'intégrer parfaitement dans la vie quotidienne», déclare Willie Schoeman, directeur général d'Accenture Technology en Afrique. « Beaucoup de gens ne réalisent même pas qu'ils interagissent avec de nouvelles innovations comme l'IA. Si vous avez reçu un appel de télémarketing automatisé ou avez interagi avec un Chatbot en ligne, alors l’IA a déjà influencé votre vie. » 

 

Les GAFAM (Google, Amazon, Facebook, Apple et Microsoft), investissent beaucoup dans ce domaine et se sont lancés depuis plusieurs années dans cette course. Ils sont de bons exemples de la façon dont les entreprises peuvent utiliser la puissance de la technologie pour s'intégrer à la vie de leurs clients, non seulement grâce à la présence en ligne de l'entreprise, mais aussi grâce à son assistante IA. Prenons l’exemple d’Amazon qui, par sa présence en ligne et aussi son enceinte connectée Echo et son assistant virtuel Alexa, s’intègre à tel point à notre quotidien que les promoteurs placent maintenant des casiers Amazon dans les nouveaux immeubles. Les consommateurs donnent à l’entreprise accès à leur domicile par un système de verrou intelligent pour, en leur absence, permettre des livraisons. 

 

« La technologie fait maintenant totalement partie de notre quotidien et elle façonne des pans entiers de notre société », affirme Marc Bousquet, directeur d’Accenture Technology en France. 

 

Compte tenu de la vague de changements technologiques qui balaie le monde, on peut identifier cinq nouvelles tendances technologiques auxquelles les entreprises doivent prendre en considération si elles veulent créer les partenariats nécessaires pour réussir dans l'économie numérique d’aujourd’hui. Celles-ci font progresser le jeu et permettent aux entreprises d'exploiter le puissant potentiel de l'entreprise intelligente, en créant de nouvelles opportunités commerciales et en aidant à changer le monde tel que nous le connaissons. 

 

IA citoyenne : développer l'IA pour être au service des entreprises et de la société 

 

Au fur et à mesure que l'intelligence artificielle croît en ses capacités et son impact sur la vie des gens, les entreprises doivent croître pour étendre leur présence à l’aide de l’IA. Le rapport montre que 72% des cadres sud-africains sont d'accord qu’au cours des deux prochaines années, l'IA travaillera aux côtés des humains dans leurs organisations en tant que collègue, collaborateur et conseiller de confiance. C'est légèrement inférieur à la moyenne mondiale de 81%. Néanmoins, 78% des dirigeants sud-africains rapportent que leurs organisations cherchent à gagner la confiance des clients en faisant preuve de transparence dans leurs décisions et actions basées sur l'intelligence artificielle, contre 72% dans le monde.

 

Réalité amplifiée: la fin des problèmes dûs à la distance 

 

Les technologies de réalité virtuelle et augmentée éliminent la distance par rapport aux personnes, à l'information et aux expériences, transformant ainsi les façons de vivre et de travailler. Seuls 54% des cadres sud-africains pensent qu'il sera important ou très important de tirer parti des solutions XR (réalité croisée) pour combler l'écart de distance physique lorsqu'ils s'engagent avec les employés et les clients.  

 

Bien que ce chiffre soit de loin inférieur à la moyenne mondiale de 80%, Accenture affirme que cela est probablement dû à la connectivité et à la maîtrise de l'informatique dans le pays, ce qui signifie que les responsables locaux restent concentrés sur d'autres défis. C'est probablement pourquoi seulement 13% des cadres sud-africains déclarent qu'il est très important pour leurs organisations d'être un pionnier dans les solutions de XR par rapport à une moyenne mondiale de 27%. Cependant, les industries minières et d'ingénierie locales sont plus susceptibles d'adopter XR (60%) que d'autres, comme les biens de consommation (30%). Par exemple, l'industrie de l'ingénierie lourde utilise des experts à distance pour aider les agents de terrain à réparer les véhicules. 

 

Données infaillibles : l'importance de la confiance 

 

En se transformant pour exploiter les données, les entreprises ont créé un nouveau type de vulnérabilité à savoir : des données inexactes, manipulées et déformées qui mènent à des idées commerciales corrompues et à des décisions faussées. Une proportion assez importante de supérieurs sud-africains (73%) est d'accord avec ses homologues mondiaux (79%) pour dire que les organisations fondent leurs systèmes et leurs stratégies les plus critiques sur les données, mais beaucoup ne prennent pas la peine de les vérifier. 

 

Entreprises harmonieuse: construite pour devenir partenaire à grande échelle 

 

Les entreprises dépendent de partenariats technologiques pour assurer leur croissance, mais leurs propres systèmes ne sont pas conçus pour soutenir les partenariats à grande échelle. Seulement 18% des entreprises sud-africaines déclarent travailler avec deux partenaires ou plus depuis deux ans. C'est la moitié de la moyenne mondiale évaluée à 36%.  

 

Schoeman affirme que de nombreuses entreprises sud-africaines utilisent encore des systèmes qui n'ont pas été conçus pour soutenir les partenariats technologiques qui renforcent la façon dont les entreprises interagissent actuellement avec leurs clients et leurs concurrents. Les entreprises qui investissent dans des architectures de microservices et utilisent des contrats de type blockchain et intelligents pour construire de solides partenariats basés sur la technologie seront celles qui redéfiniront la manière dont les entreprises vont opérer à l'avenir.  

 

Pour l’instant, seulement 31% des cadres sud-africains déclarent que les contrats blockchain et intelligents seront critiques ou très critiques pour leurs organisations au cours des trois prochaines années par rapport à une moyenne mondiale de 60%. 

 

Internet de la pensée : créer des systèmes distribués intelligents 

 

Les entreprises font de gros paris sur les environnements intelligents via la robotique, l'IA et les expériences immersives. Mais pour donner vie à ces environnements intelligents,  elles doivent étendre leurs infrastructures aux environnements dynamiques et réels qu'elles souhaitent atteindre.  

 

Seulement 33% des cadres sud-africains estiment qu'il sera crucial au cours des deux prochaines années de tirer parti des matériels des clients et des accélérateurs du matériel pour répondre aux exigences informatiques des environnements intelligents, contre une moyenne mondiale de 63%. 

 

La robotique, la réalité immersive, l'intelligence artificielle et les appareils connectés apportent un nouveau niveau de sophistication technologique au monde physique. Les prévisions actuelles suggèrent que, d'ici 2020, les capteurs intelligents et autres appareils de l'Internet des objets généreront au moins  507,5 zettaoctets de données. Cela nécessitera le développement d’un matériel spécifique et personnalisable pour prendre en charge les exigences système en temps réel. 

Pin It

Dernier Numéro