loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

De plus en plus, le monde est en train de se familiariser avec le service Mobile Money. Dans une recherche publiée par le groupe bancaire Citi Group sur son évolution, trois pays africains : le Ghana, la Tanzanie, et l’Ouganda ont été identifié comme les prochains relais de forte croissance dans le secteur. Ces trois pays avec le Kenya sont parmi les 10 premiers pays dans le monde à avoir pu faire pénétrer ce système de paiement dans la population (40% à 70%).

Malgré ce taux relativement important, une grande partie favorise toujours le paiement en cash. La compétition d’autres solutions de paiements offertes reste faible devant le Mobile Money ce qui permet à ce dernier une possibilité d’évolution remarquable dans ces pays.

D’ailleurs, le Nigéria et l’Egypte sont deux marchés potentiels pour l’adoption de solutions de paiement via mobile. Mais pour les analystes de Citi Group, ces deux économies sont des énigmes pour les investisseurs du domaine.

Le Nigéria, par exemple, représente de nombreux défis au niveau du bon fonctionnement de ces services tels : l'obligation de travailler en partenariat avec une banque commerciale, qui produit un effet de contrainte sur les marges, la difficulté d’obtenir des licences d'exploitation de mobile money à cause des processus complexe et un faible niveau d'interopérabilité entre les différentes sociétés de télécommunication. L’Egypte d’ailleurs représente le même cas en ajoutant la limitation des volumes de transaction par le mobile.

D’après cette analyse, la possibilité de l’évolution du paiement via mobile semble être faible dans quelques pays à cause des spécificités de certains marchés. Avec aujourd'hui 320 millions d'abonnés actifs au Mobile Money, l'Afrique devra encore attendre pour passer à l'autre étape de développement de ce service.

Certains experts conseillent les pays à entreprendre des reformes au niveau de leur réglementations pour pouvoir répliquer intégralement le cas du Kenya et atteindre le niveau de généralisation qu'on lui connait en Chine, où 500 millions de personnes au quotidien, ont recours au Mobile Money, dans la presque totalité de leurs différentes opérations financières.

Pin It

Dernier Numéro