loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

L’Autorité de régulation des communications électroniques et de la poste (Arcep) du Bénin a ordonné le groupement d’intérêt économique ACE GIE qui rassemble les opérateurs télécoms et fournisseurs d'accès Internet du pays, de mettre fin à son exploitation illégale du câble sous-marin Africa Coast to Europe (ACE).

ACE GIE avait adressé à l’Arcep en 2013 une demande de licence pour exploiter le câble ACE. Toutefois, l’exploitant a demandé des moratoires au motif d’études en cours « pour la transformation institutionnelle de l’entité » avant de la signer. Ces études devaient s’achever au plus tard en novembre 2016. « Bénin ACE GIE a notifié à l’Arcep-Bénin le 18 juin 2018 la fin des études. Or, depuis lors, Bénin ACE GIE n’a pas accompli les formalités légales requises », souligne le régulateur.

Le câble en fibre optique sous-marin Africa Coast to Europe (ACE) relie l’Europe à la côte occidentale de l’Afrique. Il est géré par un consortium de 20 administrations et opérateurs, avec à sa tête le groupe français Orange.

Pin It

Dernier Numéro