loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

Apres avoir conduit une étude pour évaluer la maturité des services électroniques au Royaume du Maroc, le ministère de la Réforme de l'administration et de la Fonction publique regrette avoir un faible développement de l’e-gouvernement. Seulement 23,27% des services administratifs sont complètement dématérialisés; près de 27% sont partiellement dématérialisés tandis que près de 46% sont seulement informatifs.

Lors d’une journée d’étude organisée à Rabat, le ministre de la Réforme de l'administration et de la Fonction publique, Mohamed Benabddelkader a parlé de la situation du pays qui semble avoir « une faible préparation électronique ». Globalement, l’étude révèle que l’e-readiness du Maroc – le niveau de préparation électronique de l'Etat, de son gouvernement et de ses citoyens à utiliser les technologies de l'information et de la communication (TIC) pour le développement socio-économique – se situe à 48%.

Il est malheureux, même avec le développement considérable que l’offre des services numérisés a accompli au Maroc durant les 10 dernières années, de ne pas voir un impact positif sur la qualité des prestations aux usagers, particulièrement celles nécessitant des transactions et des documents auprès d'autres départements, déplore Mohamed Benabddelkader.

En fin de la rencontre qui avait pour objectif de dresser un bilan de la situation de l'administration électronique au Maroc, le ministre a indiqué que le projet de loi y relatif est déjà déposé au Secrétariat général du gouvernement et contribuera à accélérer l’avènement de l’administration électronique dans le pays.

 

Pin It

Dernier Numéro