loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

 

Le groupe Apple a subi un nouveau recul des ventes de l'iPhone au troisième trimestre ce qui a entraîné une chute de 27 pour cent de son bénéfice net, mais il est néanmoins parvenu à dépasser les attentes des analystes.


Sur les trois mois achevés fin juin, la marque à la pomme a écoulé 40,40 millions d'unités de son appareil vedette. Son bénéfice net a toutefois atteint 7,8 milliards de dollars et le bénéfice par action est ressorti à 1,42 dollar. Dans le même temps, le chiffre d'affaires a reculé de 15 pour cent à 42,4 milliards de dollars ce qui est un peu mieux que les 42,1 milliards espérés par les analystes. La prévision pour le trimestre en cours est également supérieure aux attentes : le groupe vise entre 45,5 et 47,5 milliards de dollars, quand les analystes tablaient jusqu'ici sur le bas de cette fourchette.

Apple est actuellement à la recherche de relais de croissance pour remplacer l'iPhone qui représentait, depuis plusieurs années, la plus grosse part de ses revenus et bénéfices. Le problème est d'autant plus important à régler que ce n'est pas le seul appareil vedette du groupe à être en perte de vitesse. Les ventes trimestrielles de la tablette iPad sont également en recul de 9 pour cent sur un an à 9,95 millions d'unités, et celles des ordinateurs Mac ont baissé de 11 pour cent à 4,25 millions d'unités.

D'éventuels projets du groupe dans la télévision en ligne ou l'automobile suscitent d'importantes spéculations, mais il n'a pour l'instant sorti qu'une seule nouvelle catégorie d'appareils : la montre connectée Apple Watch l'an dernier.

Apple n'a jamais divulgué de chiffres de ventes de sa montre, mais le cabinet de recherche IDC a estimé la semaine dernière qu'elles avaient plongé de 55 pour cent sur le trimestre achevé fin juin. La division dans laquelle ces ventes sont comptabilisées accuse ce trimestre une nette baisse de son chiffre d'affaires  de 16  pour cent.

Pin It

Dernier Numéro