loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

Le troisième trimestre de 2016, qui vient de prendre fin, démontre, dans la publication des bilans financiers  de différentes entreprises, des  variantes signalant soit une augmentation ou une diminution  de leur chiffre d'affaires  dont certains accusent des pertes de la croissance ou restent stables.  L'analyse de leurs bilans détermine  leurs objectifs pour le prochain trimestre. Nous vous présentons ci-dessous ceux de quelques entreprises éminentes dans le domaine des télécommunications et des  TIC.


Le Groupe Ooredoo annonce une augmentation de 4% de son bénéfice net

Les revenus du groupe se sont stabilisés à 24 milliards QAR. L'EBITDA s'est encore stabilisé à 10 milliards QAR avec une marge améliorée de 42 pour cent, représentant une amélioration dans la performance opérationnelle en comparaison aux 41 pour cent durant les 9 mois de l'exercice  2015. D'autre part, le bénéfice net du Groupe Ooredoo a augmenté de 4 pour cent pour atteindre 1,8 milliards QAR grâce aux fortes contributions d'Ooredoo au Qatar, à Oman, en Indonésie, en Algérie et aux Maldives.


Au niveau de la croissance des données au niveau des consommateurs et entreprises clients, le revenu provenant de la consommation de données a augmenté pour atteindre 39 pour cent du revenu du Groupe. Les revenus provenant de la consommation de données ont à contribué de 9,4 milliards QAR durant les 9 mois de 2016.

Le revenu B2B du Groupe a aussi augmenté de 17 pour cent pour atteindre 4,1 milliards QAR durant les 9 mois de 2016, reflétant les investissements continus d'Ooredoo dans les services des entreprises clients.

D'autre part, le parc de clients a augmenté de 16 pour cent pour atteindre 133 millions, grâce à la forte croissance en Indonésie, au Myanmar, à Oman, en Iraq, en Tunisie, en Algérie, aux Maldives et en Palestine.

Nokia réduit sa perte nette au 3T

Le géant finlandais des équipements télécoms Nokia a annoncé avoir ramené sa perte nette à 125 millions d'euros au 3T, troisième rapport intérimaire depuis sa fusion avec Alcatel-Lucent. Nokia avait accusé une perte de 665 millions d'euros au trimestre précédent et un bénéfice pro forma de 152 millions d'euros au troisième trimestre de 2015, avant l'acquisition de l'équipementier français.

Le chiffre d'affaires s'est établi à 5,89 milliards d'euros, en hausse de 5,5 pour cent par rapport au deuxième trimestre et multiplié par 1,9 sur un an.

La division des réseaux Nokia Networks, cœur de métier de Nokia, a enregistré un nouveau recul de ses performances sur un an mais son chiffre d'affaires et sa marge opérationnelle se sont redressés par rapport au trimestre précédent. Les ventes de la division, qui représentent 90 pour cent des ventes du groupe, se sont élevées à 5,3 milliards d'euros, sur la période juillet-septembre, contre 5,2 milliards au deuxième trimestre, et le bénéfice opérationnel est monté à 432 millions contre 312 millions.

Ericsson dévoile l'ampleur de la catastrophe

Ericsson a dévoilé le détail de ses résultats au troisième trimestre, dont il avait déjà indiqué qu'ils seraient catastrophiques, et qui montrent une perte nette de 233 millions de couronnes ou 24 millions d'euros.

Le groupe e enregistré un recul de 14 pour cent du chiffre d'affaires, marge brute au plus bas depuis 2001, résultat d'exploitation réduit à la portion congrue. La perte nette atteint finalement 233 millions de couronnes, contre un bénéfice de 3,1 milliards un an auparavant. Le chiffre d'affaires est tombé à 51,1 milliards de couronnes, et le taux de marge brute a chuté de 5,6 points à 28,3 pour cent.

"" Les tendances négatives pour le secteur lors du premier semestre 2016 se sont encore accélérées, touchant les ventes du troisième trimestre, principalement dans le haut débit mobile "", a commenté le groupe.

En Amérique du Nord, la baisse des ventes a atteint 8 pour cent, et dans les différentes régions d'Ericsson qui recouvrent l'Europe, elle est comprise entre 2 et 20 pour cent. Ericsson ne croit pas à une amélioration dans l'immédiat.

Orange : chiffre d'affaires en légère hausse

Orange a publié un chiffre d'affaires en légère progression de 0,4 pour cent  sur le troisième trimestre à 10,32 milliards d'euros. Le groupe de télécoms a ainsi confirmé l'ensemble de ses objectifs pour l'exercice en cours.

Sur les neuf premiers mois de l'année, les ventes du groupe sont en progression de 1,9 pour cent à 30,4 milliards d'euros, avec un excédent brut d'exploitation (Ebitda) en hausse de 1,7 pour cent à 9,51 milliards d'euros.

Les services mobiles sont en baisse de 3,8 pour cent sur la période, du fait d'une baisse des revenus d'itinérance ainsi qu'une progression des offres cartes SIM seules, qui représentent désormais 61 pour cent du marché, en hausse de 13 pour cent sur un an.

Orange voit en revanche progresser de 2,8 pour cent sur un an sa base de clients mobile, à 20,64 millions de clients au 30 septembre, donc 50pour cent sont désormais équipés en 4G.

Sur le fixe, l'opérateur voit ses ventes progresser de 0,7 pour cent, sous l'effet d'une hausse de 5,8 pour cent des offres haut débit. Le groupe compte désormais 11,06 millions d'abonnés haut ou très haut débit fixe, dont 1,31 million équipés en fibre contre 827 000 un an plus tôt.

Sur l'Afrique et le Moyen-Orient, le chiffre d'affaires augmente de 5,1 pour cent à 1,37 milliard d'euros, après l'intégration des deux récentes acquisitions : Tigo en République démocratique du Congo et Cellcom au Liberia. L'opérateur profite, dans cette région, d'une forte hausse des services de données mobiles de 34 pour cent et d'une forte hausse des ventes d'Orange Money de 48 pour cent, ainsi que d'une hausse de sa base de clients.

Capgemini : c.a en léger repli

Le groupe français de services informatiques Capgemini a publié un chiffre d'affaires en léger recul de 0,6 pour cent sur le troisième trimestre à 3,02 milliards d'euros, et confirmé ses objectifs sur l'ensemble de l'exercice.

Sur les neuf premiers mois de l'année, le groupe a connu une hausse de ses ventes de 7,3 pour cent à 9,28 milliards d'euros contre 8,64 milliards sur la même période en 2015.

Les activités numériques, l'exploitation de logiciels et stockage sur des serveurs distants ont conservé une croissance élevée de 25 pour cent à taux de change constant, et représentent désormais 29 pour cent du chiffre d'affaires sur les neuf premiers mois.

Pin It

Dernier Numéro