loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

L'informatique de périphérie fournit des ressources de calcul et de stockage distribuées plus près de l'endroit où elles sont nécessaires et cible de nouvelles opportunités commerciales qui prennent en charge des cas d'utilisation d'applications spécifiques. Parmi les exemples de cas d'utilisation, citons la réalité augmentée et virtuelle, la fabrication et l'automobile. Le taux d'innovation dans cette partie de l'écosystème des applications sera important à l'avenir. Cependant, l'opportunité de la périphérie doit être considérée dans le contexte plus large de l'opportunité de l'entreprise, où l'informatique de périphérie sera un catalyseur pour de nombreux cas d'utilisation plus larges, par exemple dans le cadre de l'Internet des objets (IoT) et potentiellement associé à d'autres offres d'entreprise telles que les réseaux privés 5G.

L'écosystème de l'informatique de périphérie est fragmenté et évolue rapidement. D'ailleurs, les solutions techniques, les interfaces, les normes et les modèles commerciaux ne sont pas établis. Plusieurs acteurs doivent être impliqués pour créer des solutions de bout en bout et les fournisseurs de services de communications doivent examiner attentivement les secteurs dans lesquels ils peuvent étendre leurs offres au-delà de la connectivité.

Où et comment les entreprises utilisent-elles l'informatique de périphérie ? Les experts partagent des exemples communs de problèmes résolus par l'informatique périphérique, de la prévision des pannes d'équipement à l'amélioration du travail à distance.

Comme l'a souligné le cabinet de conseil international Bain & Company, COVID-19 et le passage au travail à distance pourraient accélérer le passage à l'informatique de périphérie, car « les changements spectaculaires dans les schémas de trafic ont mis en évidence les faiblesses de l'infrastructure réseau, renforçant ainsi les arguments en faveur d'investissements dans des technologies qui réduisent les goulets d'étranglement ». Mais les responsables informatiques doivent d'abord comprendre où se situe la valeur de l'informatique périphérique pour leur organisation.

La pandémie a poussé de nombreuses organisations à se tourner rapidement vers le travail à distance, en dispersant l'emplacement des employés dans la région, le pays ou le monde. Elle s'est également avérée être un cas d'utilisation parfait pour l'informatique de périphérie.

« Le passage au travail à distance semble être un bon candidat pour l'informatique de périphérie. D'autant plus que les entreprises envisagent de plus en plus de recourir au travail à distance dans des régions géographiquement étendues, et qu'elles voudront également se pencher sur la manière dont ces travailleurs accèdent aux systèmes de l'entreprise », explique Seth Robinson, directeur principal de l'analyse technologique chez CompTIA. L'adoption d'une approche incluant l'informatique de périphérie permettrait d'augmenter la productivité et d'améliorer la résilience.

Comme l'a récemment noté Frost & Sullivan, « Alors que les entreprises réévaluent leurs besoins en matière de réseau à long terme en fonction de l'expérience qu'elles ont acquise en affrontant la crise actuelle, l'informatique de périphérie passe au premier plan en tant que pilier nécessaire de l'architecture de réseau pour soutenir cette nouvelle main-d'œuvre distribuée et pour exploiter efficacement l'univers croissant des dispositifs et des capteurs à la périphérie de leurs réseaux. »

L'informatique périphérique présente des avantages particuliers qui s'avèrent précieux pour soutenir ses collaborateurs, comme la réduction des volumes massifs de données devant être déplacés sur le réseau, la flexibilité et la densité de calcul, la réduction de la latence des données et la prise en compte des exigences réglementaires relatives à la géolocalisation des données.

Il est toujours important de comprendre l'analyse de rentabilité spécifique des capacités technologiques émergentes. L'exploration des cas d'utilisation de plus en plus courants est particulièrement utile lorsqu'il s'agit d'investissements potentiels dans l'informatique de périphérie pour les entreprises, car leurs applications peuvent considérablement varier. Voici quelques tendances auxquelles l'informatique de périphérie peut être associée :

Informatique de périphérie et open source d'entreprise

L'informatique de périphérie et l'open source d'entreprise sont deux tendances importantes qui ont beaucoup à voir l'une avec l'autre. L'informatique de périphérie s'appuie sur un nuage hybride ouvert afin d'offrir des avantages en termes de flexibilité et de cohérence à l'informatique d'entreprise. Il s'agit d'une relation symbiotique, comme l'a récemment découvert Rosa Guntrip, responsable principale du marketing pour les plateformes de cloud chez Red Hat.

« Les entreprises ont besoin de flexibilité quant à l'endroit où elles placent leurs charges de travail, et si leur stratégie change, elles ont besoin] de la cohérence des opérations - à la fois pour les ITOps et les développeurs, afin de leur permettre de réagir rapidement et avec un minimum de perturbations », explique Guntrip.

Informatique de périphérie et Internet des objets

L'informatique de périphérie rapproche le plus possible le traitement des données d'un dispositif de l'Internet des objets (IoT). Cela peut se traduire par des avantages en termes de latence, de performances, de coûts et de sécurité pour l'informatique d'entreprise.

L'informatique de périphérie et l'IoT sont parfaitement compatibles. En fait, ils sont susceptibles de dépendre de plus en plus l'un de l'autre.

« L'informatique de périphérie est ce qui nous permet de garder la tête hors de l'eau dans le flot massif de données en provenance et à destination des appareils IoT, où chaque milliseconde compte, en particulier pour les cas d'utilisation tels que le suivi des soins de santé et les applications de sécurité », explique Stephen Blum, directeur technique de PubNub.

Selon Saurabh Mishra, responsable supérieur de l'IoT chez SAS, « L'IoT et la périphérie sont étroitement liés ». « Par définition, l'IoT concerne des « choses » - qui sont distribuées et d’autres qui sont connectées entre elles ou avec une infrastructure centralisée (comme le cloud) par le biais d'un environnement de calcul sur le terrain. » Ces environnements de calcul peuvent prendre diverses formes, explique Mishra, depuis un serveur distant (dit serveur de périphérie), une passerelle, un commutateur logé à l'intérieur d'une tour cellulaire, l'infrastructure de back-office d'un magasin de détail ou une voiture connectée.

Mishra partage deux autres tendances à surveiller en termes de couplage périphérie-IoT qui alimenteront probablement un intérêt et une adoption supplémentaires. La première est l'adoption de l'analyse vidéo, qui est un bon cas d'utilisation de la technologie périphérie-IoT pour un « démarrage rapide ».

« Les caméras vidéo peuvent être le capteur ultime et être ajoutées aux environnements de périphérie en tant qu'actif parallèle sans nécessiter de changements d'instrumentation perturbateurs », explique Mishra. « L'utilisation de l'analyse vidéo à la périphérie peut prendre en charge une variété de cas d'utilisation en raison de sa flexibilité. »

La deuxième est l'émergence plus tangible du modèle edge-to-cloud, qui est parfois appelé l'approche « edge in » – par opposition à l'approche « cloud out », qui rapproche les ressources de calcul et autres des appareils et applications IoT.

« Bien que le concept de traitement local à la périphérie soit puissant, il est absolument nécessaire de créer un effet de cycle de vie entre la périphérie et le cloud pour les cas d'utilisation à grande échelle », explique Mishra.

Informatique de périphérie et Intelligence artificielle

Dell Technologies associe l’IA et l’informatique de périphérie à sa nouvelle génération de serveurs PowerEdge. Elle ouvre la voie vers une infrastructure entièrement autonome grâce à une informatique avancée qui allie efficacité, adoption de l’IA et traitement des demandes IT à la périphérie.

Cette gamme de serveurs offre aux entreprises la puissance nécessaire afin d’obtenir des informations en temps réel sur n’importe quelle donnée et d’agir en conséquence, des Datacenters aux clouds publics en passant par les sites périphériques. 

Le calcul autonome aide en effet les entreprises à concevoir entièrement une infrastructure auto-déployée, auto-provisionnée et autogérée.

Informatique de périphérie et 5G

Grâce aux nouvelles technologies de réseau plus rapide, telles que la 5G, les systèmes basés sur l’informatique de périphérie permettent désormais des applications en temps réel telles que l’analyse de données ou le traitement vidéo, les voitures autonomes, l’intelligence artificielle et la robotique. Autant dire que de nombreuses technologies majeures de la décennie à venir reposeront sur l’informatique en périphérie.

Alors que les opérateurs du monde entier s’apprêtent à déployer leurs réseaux 5G, un grand nombre d’entre eux ne se contente pas de proposer une vitesse accrue. Plutôt que de laisser leurs utilisateurs continuer à traiter les données sur le Cloud, les opérateurs cherchent à leur permettre de profiter de l’informatique de périphérie pour un traitement en temps réel plus rapide.

Dans son récent rapport « 5G, IoT and Edge Compute Trends », Futuriom s’attend à ce que la 5G soit le catalyseur de la technologie de l’informatique de périphérie. Les applications 5G telles que l’analyse de données IoT, le Machine Learning ou la réalité virtuelle auront de « nouvelles caractéristiques de bande-passante et de latence qui nécessiteront le soutien d’une infrastructure Edge Computing.»

Quelle direction prend l'Afrique ?

Dans sa présentation « The Edge Data Centre, a New Dawn », Glen Duncan, directeur de recherche associé chez IDC, a expliqué comment l'informatique de périphérie devrait transformer la façon dont les entreprises déploient et gèrent leur infrastructure informatique.

« La périphérie est un emplacement intermédiaire entre le noyau (nuage et/ou centres de données traditionnels) et les dispositifs périphériques connectés tels que les IoT et les capteurs, etc. La fourniture et la gestion de services numériques à la périphérie vont devenir une tâche majeure pour de nombreuses organisations informatiques, et les organisations africaines devraient agir rapidement pour se préparer à cette évolution. Ce qu'il faut, c'est le soutien d'hommes politiques compétents, axés sur la technologie et l'économie, afin de garantir que le continent dispose d'une bonne infrastructure, des centres de données aux services de colocation, et d'une connectivité de bonne qualité qui permettra l'informatique de périphérie, permettant ainsi aux entreprises d'acquérir un avantage concurrentiel.»

D'ici 2022, 40 % des entreprises auront doublé leurs dépenses en actifs informatiques dans des sites périphériques et des installations de colocation proches, par rapport aux centres de données principaux, a noté Duncan.

Discutant de l'état actuel de l'adoption de l'informatique de périphérie en Afrique, Duncan a souligné qu'il existe des poches d'innovation dans certaines régions, tandis que d'autres zones du continent sont encore à la traîne.

« L'état de la transformation numérique de l'Afrique varie d'une région à l'autre, comme c'est le cas dans toutes les régions du monde, où vous allez avoir des tuteurs avancés et ceux qui sont à la traîne, déterminés par l'infrastructure existante. Je sais que certains pays africains sont en tête, comme le Rwanda, le Kenya et l'Afrique du Sud, qui ont des économies plus fortes et sont axés sur le numérique. Ces idées novatrices finiront donc par se répandre dans d'autres parties du continent, même si cela prendra un peu plus de temps dans certaines régions que dans d'autres », a-t-il souligné.

L'informatique de périphérie est l'un des domaines les plus importants pour la croissance technologique. L'institut d'études de marché International Data Corporation (IDC) prévoit que le marché mondial de l'informatique de périphérie atteindra 250,6 milliards de dollars américains en 2024, avec un taux de croissance annuel moyen (TCAM) de 12,5 % sur la période de prévision 2019-2024. L'open source pour les entreprises fournit tout ce dont les entreprises ont besoin pour réussir leurs stratégies d'informatique de périphérie. Les besoins d’analyser les données les plus importantes le plus rapidement possible sont en effet croissants dans de nombreuses industries comme l’industrie 4.0, la santé, les télécommunications, l’énergie ou la finance. L’informatique de périphérie va donc prendre une place prépondérante, au sein des entreprises comme de nos vies, dans les années à venir.

Pin It

Dernier Numéro