loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

Depuis 2019, la République du Congo s'est engagée dans la révolution numérique et les entreprises étrangères ne cessent d’offrir leur expertise.

Récemment, des entrepreneurs russes prospectent auprès du gouvernement dans le secteur du numérique. Une délégation conduite par Guéorgui Tchepik, l'ambassadeur de la Russie au Congo, a été reçue en audience par le ministre des Postes, des Télécommunications et de l’Economie numérique, Léon Juste Ibombo.  Un certain nombre de représentants de Rosatom, société nationale d'énergie atomique russe, étaient présents.

Durant cette rencontre, Guéorgui Tchepik a expliqué que « nous avons échangé, entre autres, sur les possibilités de coopération dans la création d’un datacenter en République du Congo. Ce qui est très important car le Congo essaie de faire un pas en avant là-dessus. La société Rosatom pourra être très utile, car elle possède tous les instruments en la matière, notamment des produits numériques spécialisés pour l’éducation ».

Léon Juste Ibombo a déclaré que « le Congo attend de la Russie la valeur ajoutée, l’expertise, le renforcement de capacité, mais aussi l’expertise dans le cas de l’économie numérique. Ces derniers ont des solutions en rapport avec la création d’un datacenter robuste, la digitalisation de l’économie et proposent des plateformes pour une meilleure traçabilité dans la digitalisation économique et qui permettront une meilleure collecte des recettes fiscales. S’agissant de l’e-éducation, ils ont des solutions pour la bonne poursuite des cours en cette période de covid-19 ».

Pin It