loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

Après le succès de la phase d’essai et la validation de la station d’accès satellitaire (SAS) du Réseau d’aviation européen (EAN), Inmarsat a annoncé un exploit lié à l’infrastructure de son EAN.

Etant la première solution au monde opérée par Inmarsat qui intègre la connectivité à partir d’un satellite, et un réseau terrestre basé sur la LTE et opéré par Deutsche Telekom, l’EAN offrira une véritable expérience d’internet à haut débit à bord des avions pour des millions de passagers voyageant dans toute l’Europe.

La SAS est située au village grec de Nemea et opérée sous un accord avec OTE, le plus grand fournisseur de télécoms en Grèce et membre du Groupe Deutsche Telekom. Des ingénieurs ont entrepris des tests de performance et stabilité pour vérifier les capacités de la SAS afin de servir d’une passerelle robuste et fiable entre le satellite S-band d’Inmarsat et l’internet.

Frederik van Essen, vice-président sénior de la stratégie et développement des affaires chez Inmarsat Aviation a précisé : « le Réseau d’aviation européen garantit une expérience de haut débit à bord sans pareil en mêlant la couverture satellitaire avec plus de capacité de la part du réseau terrestre. Les passagers peuvent être connectés en utilisant leurs appareils pour surfer l’internet, regarder des vidéos, et utiliser d’autres services sur ligne. Ceci a aussi un coût important et des avantages opérationnels pour les compagnies aériennes, parce que le système EAN est compact et pèse quelques kilos seulement. » 

Pin It

Dernier Numéro