loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

L'Union européenne s'est dit prête à riposter aux cyberattaques, y compris en prenant des sanctions contre leurs auteurs ou des Etats.

Réunis à Luxembourg, les chefs de la diplomatie des 28 Etats membres de l'UE ont adopté une « boîte à outils cyberdiplomatique », quelques semaines après la vague d'attaques mondiales propagée par le virus WannaCry.

« L'UE est préoccupée par la capacité et la volonté accrues d'acteurs étatiques et non étatiques à poursuivre leurs objectifs par des activités cybermalveillantes », a indiqué le Conseil.

« De telles activités peuvent constituer des actes illicites au regard du droit international et sont susceptibles de donner lieu à une réponse conjointe de l'UE », désormais apte à prendre « une série de mesures, y compris des sanctions »en cas de cyberattaque contre l'un de ses membres, ajoute l'Union.

L'UE assure toutefois que sa réponse serait « proportionnée à la portée, l'échelle, la durée, l'intensité, la complexité, la sophistication et l'incidence de la cyberactivité ».

 

 

Pin It

Dernier Numéro