loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

Microsoft a confirmé qu'il allait supprimer des postes dans le cadre d'une réorganisation interne, ce qui pourrait concerner entre 3000 et 5000 personnes dans le monde, principalement dans les équipes commerciales.

Le géant américain des logiciels « procède à des changements destinés à mieux servir (ses) clients et partenaires », a indiqué un porte-parole du groupe. « Aujourd'hui (jeudi), nous prévenons certains employés que leurs emplois sont en train d'être étudiés ou que leurs postes vont être supprimés. Comme toutes les entreprises, nous faisons le point régulièrement. Cela peut conduire à des investissements supplémentaires dans certains segments et, de temps en temps, à des redéploiements dans d'autres », a-t-il poursuivi.

Le groupe a annoncé des milliers de suppressions d'emplois ces dernières années (18000 en 2014, 7800 en 2015, 4700 l'an dernier) notamment pour absorber son échec dans la téléphonie mobile. Il est actuellement en plein virage vers le « Cloud », sous l'impulsion de son patron Satya Nadella.

Ce virage de Microsoft explique ces suppressions d'emplois, selon l'analyste spécialisé Trip Chowdry du cabinet Global Equities, car avec les logiciels et systèmes d'exploitation traditionnels, « 40% du personnel s'occupe de l'assistance et des mises à jour des anciennes versions, ce qui n'est pas nécessaire avec le cloud qui suppose une seule version du logiciel. C'est cela qui explique les suppressions d'emplois ».

« Quant au premier service touché, ce sont les commerciaux car avec le cloud, on vend un service par abonnement, cela demande une approche différente auprès des clients », dit encore Chowdry, qui estime que ces restructurations vont « continuer ».

 

 

Pin It

Dernier Numéro