loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

L’Internet des objets se développe rapidement, présentant des opportunités inédites dans tous les secteurs et pavant la voie à la création de nouvelles innovations et technologies capables de changer tout un mode de vie. Toutefois, avant de se réjouir de ses avantages, il faut, en premier lieu, aborder les vulnérabilités qui en résultent, dont la nécessité de promouvoir la cybersécurité.

L’IoT permet aux entreprises d’améliorer leurs produits et services ou d’augmenter leur productivité parce qu’il permet de connecter les objets aux systèmes informatiques. En effet, les estimations suggèrent que le nombre d’objets connectés atteindra 20 à 30 milliards d’appareils dans le monde d’ici 2020.

A la lumière de la numérisation et du progrès technologique, les techniques de protection de la cybersécurité ont beaucoup évolué pour pouvoir protéger les données générées. Toutefois, actuellement, elles doivent être à la hauteur de l’ampleur et de l’impact significatif de l’Internet des objets (IoT).

Les défis sécuritaires s’exacerbent dans le monde de l’IoT, parce qu’ils ne ciblent plus uniquement l’infrastructure informatique d’une entreprise, mais portent atteinte aux produits connectés. Par conséquent, les cybermenaces auront des conséquences très sévères qui dépassent la vie privée des clients et menaceront également leur santé, par exemple, ou la production totale d’une entreprise.

Avec l’augmentation des objets connectés, les cyberattaques ont dramatiquement augmenté. Ceci a ajouté plus de complexité aux processus de protection de la cybersécurité. Selon une étude menée par McKinsey, la majorité des entreprises est consciente de l’importance de la promotion de la sécurité de l’IoT, toutefois, elles ne sont pas bien préparées pour relever ce défi, notamment à cause de l’insuffisance du budget alloué à la cybersécurité de l’Internet des objets.

Bien que le risque d’une cyberattaque ciblant les objets connectés soit élevé et se répercutera négativement sur les entreprises, ces dernières n’ont pas encore réalisé un grand progrès quant à la promotion de la cybersécurité. Ceci revient au fait qu’elles n’ont pas élaboré, en premier lieu, une stratégie de sécurité spécifique à l’IoT.

Le manque de normes et compétences techniques pertinentes joue un rôle prépondérant. En effet, des normes de la sécurité de l’IoT n’ont pas été mises en place encore, et même si les normes existent, la compétence technique pour les mettre en œuvre est encore insuffisante.

Afin de promouvoir la sécurité de l’Internet des objets, il faut tout d’abord constamment gérer les technologies de l’information et non occasionnellement. En outre, les solutions efficaces de sécurité de l’IoT tiennent compte du modèle d’affaires et de la structure opérationnelle de l’industrie. Il faut aussi comprendre le rôle de la sécurité de l’IoT et savoir comment monétiser ses solutions en parallèle avec le modèle d’affaires.

Toutefois, il ne faut pas se contenter du volet stratégique ; il est crucial de détecter les points de vulnérabilité. Un point de départ sera d’avoir un aperçu des scénarios de cyberattaques précédentes et de comprendre la mentalité et le motif des cybercriminels. Puis, il faut allouer un budget pour investir dans la sécurité et cibler le risque le plus dangereux à l’industrie.

D’autre part, il est essentiel de garantir la sécurité tout au long de toute la chaîne d’approvisionnement. Pour ce faire, il faut dialoguer avec tous les partenaires et parties prenantes afin de pouvoir identifier tous les points de vulnérabilité et éviter les dégâts.

En outre, la sécurité doit constituer une priorité pour tout le cycle de vie du produit, allant de sa conception jusqu’au processus de développement, puis continuer à l’être tant qu’il est utilisé. Il est important aussi d’assurer la sécurité durant le processus de production ou de fabrication.

Garantir la cybersécurité tout au long du cycle de vie du produit requiert des changements organisationnels et technologiques. L’élément organisationnel implique une responsabilité de la cybersécurité dans l’environnement du produit et de la production. De là, la collaboration entre le département chargé de la sécurité de la technologie de l’information et celle de l’opération, avec les autres départements est cruciale.

Quant au volet de la compétence, il faut que le savoir relatif à la cybersécurité soit un prérequis pour les employés dans les domaines de la technologie de l’information et du développement de produits. En même temps, il est nécessaire d’organiser des programmes de formation pour les employés pour développer les compétences relatives à la sécurité de l’IoT.

Dans le monde de l’Internet des objets, la cybersécurité doit être au cœur de la gestion de l’entreprise et de ses stratégies. En outre, l’anticipation est un élément-clé pour limiter les cyberattaques, voilà pourquoi, il faut mettre en place des plans d’anticipation et de réponse rapide à différents scénarios d’attaques. Une réponse non professionnelle et adéquate génèrera des dégâts irréversibles et beaucoup plus dangereux que l’attaque même.

Avec l’avènement de l’Internet des objets, promouvoir la sécurité des produits, processus de production et plates-formes devient une priorité stratégique. La cybersécurité doit être à la tête de tous les agendas jusqu’à ce que le processus soit plus rigoureux, la résilience soit établie et la mentalité soit transformée.

Pin It

Dernier Numéro