loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

Sous le patronage de S.E. M  Saad Hariri, président du conseil des ministres au Liban, Telecom Review a tenu la 8ème édition du sommet des leaders intitulée  « It’s All About Smart Networking » ou « C’est le réseautage intelligent qui compte »,  co-accueillie (co-hosted) avec Alfa, géré par Orascom Telecom, le 20 avril 2017, à l’hôtel Four Seasons à Beyrouth.

Les leaders de l’industrie des télécommunications y ont participé, donnant leurs perspectives sur les différents thèmes abordés, dont S.E. Jamal Jarrah, ministre des Télécommunications au Liban représentant S.E. Saad Hariri, S.E. Yasser El Kady, ministre des Technologies de l'information et de la communication en Egypte, Marwan Hayek, PDG et président du conseil d’administration d’Alfa et Bader Al Kharafi, vice-président et PDG du Groupe Zain, et Emre Gurkan, PDG de touch.

Des panels ont été organisés  pour débattre des thèmes d’actualité tels que les opportunités offertes par le déploiement de la 5G, la transformation numérique des villes et pays, la cybersécurité et la protection de la vie privée et des données, l’impact du changement rapide du contenu sur les services de valeur ajoutée (VAS), et l’infrastructure du futur.

En marge du sommet, Alfa a réalisé un nouvel exploit au Liban, en collaboration avec Nokia, en atteignant une vitesse du réseau de la 4G+ de 950 mbps, qui est la vitesse la plus élevée jamais atteinte au Liban.

Toni Eid,  PDG de Trace Media International et rédacteur en chef de Telecom Review a souhaité, dans son discours prononcé  lors de la cérémonie d’ouverture, la bienvenue à tous les participants, reflétant l’importance de la tenue de cette édition du sommet à Beyrouth. Il a indiqué : « nous sommes réunis aujourd’hui dans la 8ème édition du sommet des leaders Telecom Review Summit dans un environnement professionnel où nous témoignerons des engagements du gouvernement libanais envers le secteur des télécommunications, menant ainsi à une économie numérique qui renforcera la prospérité du pays. »

 Il a noté : « nous participerons à des débats et panels importants avec nos leaders qui sont venus de divers pays pour partager leurs expériences et expertise, puisque le but de notre sommet est de partager des idées, opinions et connaissances afin de façonner le futur. »

Pour sa part, S.E. Jamal Jarrah a affirmé que le fait que ce sommet se tienne durant cette période signifie que le Liban est sur le bon chemin et reverra un âge d’or. En effet, le Liban était leader dans la région au niveau des télécommunications, et était le premier à introduire les dernières technologies de télécommunications pour servir ses citoyens et son économie. Il a ajouté : « nous sommes tous convaincus que le monde des télécommunications évolue rapidement et nous témoignons quotidiennement des développements dans plusieurs domaines ». S.E. Jamal Jarrah a  également salué le soutien de S.E. M. Saad Hariri, président du conseil des ministres et a indiqué que le ministère des Télécommunications déploie des efforts inlassables pour réaliser sa vision pour le secteur, tout en prenant en considération les capacités des Libanais.

 Il a par ailleurs exprimé son opinion quant au sommet en disant : « il est essentiel de tenir ce sommet au Liban et le plus important est le niveau de participation remarquable de toute la région. Ce sommet a doté le Liban de nouvelles dimensions, idées et opinions qui  profiteront  au pays et au secteur des télécoms. »

D’autre part, Marwan Hayek, PDG et président du conseil d’administration d’Alfa a abordé les exploits les plus importants d’Alfa depuis que l’entreprise a été fondée en 1994 en disant : «Grâce aux projets technologiques et aux services novateurs que nous offrons, nous nous sommes transformés d’opérateur traditionnel  en opérateur numérique leader de la révolution de l’IoT sur le marché libanais et régional. Ce rôle s’est traduit par les différents exploits réalisés par l’entreprise. En effet, nous étions les premiers à lancer le service du GSM mobile au Liban. Il en va de même pour la 3G+ qui a été lancée en 2011, la 4G lancée en 2013, et la 4G+ qui est devenue une réalité, couvrant 92% des abonnés à Alfa, sans oublier que la 5G sera lancée prochainement. »

Il a mentionné les chiffres record atteints par Alfa, notamment au niveau de la pénétration des smartphones qui a atteint 88% et qui équivaut au pourcentage enregistré par les pays les plus développés en matière des télécommunications. Il a aussi signalé que plus de 75% des abonnés à Alfa qui sont au nombre de 2 millions utilisent les données, et que 30% utilisent des smartphones adaptés à la LTE.

Dans le même contexte, S.E. Yasser El Kady, ministre des Technologies de l’information et de la communication en Egypte a déclaré qu’il est ravi du fait que Telecom Review Summita été tenu cette fois au Liban où il se sent chez lui. Il a salué ensuite le choix du titre « It’s All About SMART Networking » ou « C’est le réseautage intelligent qui compte ».

« Qu’est cette transformation dont nous témoignons dans le monde ? » a-t-il demandé  en y  répondant par : « Il s’agit du réseautage, de l’intelligence et de la manière dont nous pouvons améliorer les choses. La technologie des télécommunications est cruciale et est capable de changer le monde où nous vivons et même affecter l’économie. Les gens parlent à propos du réseautage intelligent et de la numérisation. »

Osman Sultan, PDG de du, l’opérateur télécom basé aux E.A.U, a présenté aux participants au sommet « des titres intelligents pour des conversations intelligentes ». « En dépit du fait que j’opère dans un pays qui est classé aux premiers rangs quant à la pénétration de la téléphonie mobile, de la fibre optique et de l’internet, les vrais conversations ne passent pas. »

« Nous sommes au cœur de la révolution numérique, mais celle-ci n’a pas commencé récemment », a expliqué Sultan. « Tout d’abord, la révolution industrielle a eu lieu. Les discussions ainsi que les mots-clés étaient différents : il s’agissait de l’emploi, de la productivité et de la fabrication. Puis, nous nous sommes dirigés vers la vague de la communication avec la téléphonie mobile, suivie par celle du numérique, de l’internet, la vidéo et le Cloud qui a  radicalement tout changé. Puis, nous avons atteint l’âge des données  qui nous permet aujourd’hui de combiner les données ; il existe un capteur sur tout ce que nous touchons tels que les voitures, les maisons, les fenêtres, les ascenseurs qui génèrent des données. »

A la fin de sa présentation, Osman Sultan a précisé : « je pense que la technologie est fondamentale et transformera positivement le monde où nous aurons des technologies intelligentes, un apprentissage intelligent et des gens intelligents. Alors, j’invite tout le monde à y prendre part. »

Quant à Emre Gurkan, PDG de touch Liban, il a participé au panel des villes intelligentes et a précisé à Telecom Review: « En tant que Zain Group, nous travaillons sur les villes intelligentes depuis une longue période et aujourd’hui, après trois ans, nous sommes très actifs dans ce domaine. En tant que touch, nous croyons en la transformation numérique qui sera un sujet important durant les cinq années à venir au Liban. Partant de cette perspective, ce panel était très intéressant puisque nous avons abordé les villes intelligentes, ainsi que l’éducation et la santé intelligentes et comment pouvons-nous promouvoir la mise en place de telles villes en tant qu’opérateurs télécoms. »

En ce qui concerne les plans de touch pour les années à venir,  il a indiqué : « l’une des raisons qui m’ont poussé à venir au Liban est parce que je crois en ce pays et en touch. Diverses start-ups libanaises sont  essaimées dans tout le monde, y compris au Moyen-Orient, et c’est la raison pour laquelle le Liban connaîtra un futur brillant en matière du potentiel humain. Chez  touch, nous aurons un futur remarquable parce que nous sommes  bien impliqués dans la numérisation, que nous avons apprise  de Zain Group. Donc, mon objectif est d’adapter le succès et idées de Zain au contexte du Liban et puis numériser la société libanaise dans les 3 à 5 ans à venir. »

D’autre part, Imad Kreidieh, directeur général d’OGERO a participé au panel intitulé «le futur de l’infrastructure pour la transformation numérique » dans lequel il a abordé l’importance de l’infrastructure pour le développement du secteur des TIC dans le pays. Kreidieh a indiqué à Telecom Review que « c’est un événement intéressant et je suis ravi  d’y  prendre part. Il est très prometteur au niveau de l’échange des idées entre les participants, ce qui améliorera le développement de l’industrie des TIC. »

S.E. Nicolas Sehnaoui, ancien ministre des Télécommunications et président du UK Lebanon Tech Hub, a précisé que l’organisation « entreprend beaucoup d’activités pour raviver l’écosystème libanais ». Il a ajouté que le gouvernement libanais doit faire une bonne gouvernance pour mettre en place l’infrastructure adéquate afin d’améliorer le secteur technologique.

« Je pense que nous sommes sur le bon chemin, notamment avec les efforts du nouveau gouvernement », a-t-il dit. « Le défi principal du Liban n’est pas le marché local, mais de pouvoir être un hub pour les entrepreneurs, inventeurs, start-ups et entreprises libanais pour pouvoir passer au niveau régional et mondial. C’est un défi que nous sommes en train de surmonter. »

Dr. Kamal Shehadi, chef des affaires juridiques et de régulations chez  Etisalat, l’opérateur basé aux E.A.U., a mentionné : « puisque le Liban est riche en ressources et capacités humaines dans le domaine de l’entreprenariat, il serait dommage s’il ne garantisse  pas à ses jeunes et entrepreneurs  la plate-forme de télécoms qui leur permette  de lancer leurs affaires. »

Parlant de la 5G, Dr. Shehadi a indiqué : « Les régulations manquent aujourd’hui. La 5G a été l’un des thèmes discutés aujourd’hui  mais elle n’est pas une simple technologie que les fournisseurs peuvent vendre aux entreprises de télécommunications. Elle est un écosystème complet qui permet à toutes les parties prenantes de se réunir sur un réseau pour échanger des services. Ceci signifie que si les régulations manquent, on ne réalisera jamais le potentiel complet de cette technologie. »

Le sommet de Telecom Review a été suivi d’un dîner de gala tenu à Casino Mehanna, dans une ambiance pleine de surprise durant lequel, des certificats et trophées d’appréciation ont été décernés à des leaders de haut niveau dans le domaine des TIC. En outre, les invités ont pu remporter,, par tirage au sort, un smartphone Huawei P10.

Les prix de mérite ont été décernés à des leaders de l’industrie pour leurs efforts déployés dans le domaine des télécommunications,  en reconnaissance de  leurs importants exploits et leur leadership que Telecom Review a voulu honorer.

Son Excellence Jamal Jarrah, ministre des Télécommunications au Liban et M. Toni Eid, fondateur de Trace Media International et PDG de Telecom Review ont présenté les prix suivants :

-          M. Bader Nasser Al Kharafi, vice-président et PDG du Groupe Zain a remporté le prix du leadership pour son investissement significatif et sa contribution au développement de l’industrie des télécommunications et des TIC dans la région du Moyen-Orient et  d’Afrique.

-          M. Osman Sultan, PDG d’Emirates  Integrated Telecommunications Company (du) a remporté  le prix du meilleur faiseur de marque.

-          M. Ghazi Atallah, PDG de NXN, a remporté le prix du leadership pour sa contribution significative au développement de villes intelligentes dans la région du Moyen-Orient et d’Afrique.

-          Dr. Kamal Shehadi, chef des affaires gouvernementales et juridiques chez Etisalat International a  remporté le prix du meilleur exploit au niveau de la régulation et de la normalisation.

-          M. Jay Srage, président de Qualcomm International Inc. pour le Moyen-Orient, l’Afrique et l’Europe de l’Est, a remporté le prix de la meilleure gestion au niveau de la promotion de l’innovation.

-          Alfa, l’opérateur de télécoms libanais, a remporté un prix de reconnaissance pour avoir co-accueilli la 8ème édition du sommet des leaders Telecom Review Summit

 

 

Pin It

Dernier Numéro