loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

La logiciellisation et le slicing du réseau étaient au cœur d’un atelier sur la 5G qui s’est tenu à Genève le 11 juillet 2017, conjointement avec une série de réunion qui s’est étalée sur deux semaines visant à promouvoir les efforts du groupe de l’UIT expert en la normalisation pour les réseaux futurs (ITU-T Study Group 13 ou SG13).

Cet atelier a réuni des entités de normalisation, des associations de l’industrie, des opérateurs, des fabricants et des institutions académiques et de recherche afin de discuter des innovations nécessaires pour concrétiser la vision de la 5G.

« Nous voyons ici l’importance de l’orchestration de réseau basée sur le logiciel », a précisé Chaesub Lee, le directeur du Bureau de la normalisation des télécommunications de l’UIT. « Les systèmes de la 5G seront requis pour soutenir les nombreuses applications des TIC. Note objectif est de s’assurer que chaque application est capable de garantir une performance maximale », a-t-il ajouté.

Coordination technique : facteur-clé dans la mise en place de l’infrastructure 5G

« Le but de cet atelier est de donner un aperçu des activités actuelles en cours, » a indiqué Leo Lehmann, président du SG13, et qui travaille au sein du bureau fédéral suisse de communication. « Chacun peut travailler seul et accomplir son travail rapidement, toutefois, si nous souhaitons aller loin, nous devons travailler ensemble et coordonner », a-t-il indiqué en mettant l’accent sur l’importance critique de la coordination technique, un thème qui était récurrent pendant l’atelier.

Les entités de normalisation, les associations de l’industrie et les initiatives « open source » travaillent pour coordonner leurs contributions complémentaires à la 5G et les acteurs de l’industrie des TIC augmentent leur collaboration avec les nouveaux clients dans les secteurs « verticaux » tels que le transport, la santé et les villes intelligentes.

Scott Mansfield, vice-président du SG13 et qui travaille chez Ericsson a souligné l’un des mécanismes de coordination offerts par l’UIT en disant : « Le JCA IMT-2020 va permettre aux gens de contribuer au travail entrepris au sein des différentes entités de normalisation de cet écosystème. »

« Logiciellisation » et « slicing » : allocation des ressources du réseau 5G

Outre le haut débit mobile amélioré et l’internet des objets (IoT), la 5G apportera une communication fiable et à faible latence aux applications telles que la conduite automatisée, la chirurgie médicale à distance, la robotique collaborative et la réalité virtuelle avancée.

« Le processus de gestion de réseau doit examiner ce dernier, en créer des tranches, assurer l’isolation, et la sécurité et veiller à la mise en place de ces systèmes pour que vous ayez des morceaux orchestrées qui stimulent les morceaux du contrôleur qui, à leur tour, permettent de savoir ce qui intéresse les gens le plus, qui est comment gagner de l’argent grâce au réseau », a indiqué Scott Mansfield.

Les objectifs ambitieux de la performance des systèmes de la 5G et la large variété d’applications de la 5G requerront des réseaux futurs qui soient dynamiques et capables d’assurer une panoplie de  fonctions spécialisées.

Selon Marco Carugi, le rapporteur associé du Q20/13, « l’IoT présente beaucoup de strictes exigences. C’est un ensemble complexe d’applications ayant différentes exigences, différents modèles d’affaires et différents acteurs ; tout ceci doit être soutenu par une infrastructure des TIC flexible et puissante, donc il est prévu que la 5G soit une infrastructure qui tiendra la promesse de l’IoT. »

Nouvelles normes élaborées par l’UIT sur la gestion de réseau

Trois nouvelles normes élaborées par l’UIT ont étaient le fruit des réunions du SG13 durant deux semaines ; la première garantit les termes et définitions de la 5G alors que les deux autres ciblent l’orchestration et la gestion du réseau 5G :

·         « les termes et définitions pour l’IMT-2020 » offre une terminologie qui doit être employée au niveau de tout ce qui est en relation avec la normalisation de la 5G.

·         « le cadre de gestion du réseau de l’IMT-2020 » garantir le cadre et les principes pertinents pour la mise en place des réseaux 5G.

·         « les exigences de la gestion du réseau de l’IMT-2020 » décrit les moyens requis pour soutenir les services et applications émergents de la 5G.

 

En outre, le SG13 a atteint un consensus de première étape sur un nouveau « supplément » aux séries-Y des normes de l’UIT, un supplément qui présente un aperçu sur « les activités de normalisation et de source ouverte liées à la logiciellisation du réseau 5G ».

Pin It

Dernier Numéro