loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

La Tunisie a renouvelé son engagement pour le développement et la prospérité de l’Afrique et des pays arabes, au cours de l’un des plus importants rassemblements de  la communauté des TIC au service du développement lors de la 9ème édition d’ICT4 ALL 2015 organisée par le ministère des Technologies et de l’Economie numérique du 16 au 19 novembre 2015 qui s’est tenue à El Medina, Hammamet.

Cet événement, qui constitue l’outil d’évaluation des réalisations, des recommandations de l’Agenda de la Tunisie, adopté lors du SMSI 2005, a été organisé en collaboration avec la Côte d’Ivoire en tant qu’invité d’honneur, présidée par Bruno Nbagné Koné, ministre de la Poste et des Technologies de l’Information et de la Communication, et en partenariat avec l’UIT, la CNUCED, l’UNESCO, l’Union Africaine, la Banque Africaine de Développement, la CEA-UN, l’ESCWA, la ligue des Etats Arabes et l’AICTO.

Il réunissait tous les acteurs en télécom représentant les gouvernements, les organisations internationales, la société civile, le secteur privé, les chercheurs et les universitaires; c’était un catalyseur de la réduction de la fracture numérique dans toutes ses dimensions, que ça soit économique, sociale, ou bien géographique. Il est important de noter que ce Forum a réuni plus de 45 000 participants, comme l’a indiqué Noomane Fehri, ministre (tunisien) des Technologies et de l’Economie numérique.

ICT4All 2015 a traité de l’e-tsransformation (ou mutation) de la Tunisie. Durant 4 jours, des invités de renommées internationales ont débattu de plusieurs thématiques comme les Smart Cities (villes connectées ou intelligentes), ou de  la place de l’Internet des objets (IOT) dans les pays émergents ou encore du  nouvel écosystème bâti sur les services Over The Top (comme la VoIP, etc.).

Des tables rondes ont été également organisées en marge de sa tenue; elles avaient des thématiques aussi variées que cruciales pour le développement économique du pays hôte. Grâce à l’Internet et à la mobilité, la technologie est devenue, en effet, un outil transversal, améliorant les services qu’offre l’Etat à ses citoyens tout en maîtrisant les dépenses publiques. On citera par exemple le paiement et la gestion de son argent via le mobile, à une population non bancarisée, l’e-éducation pour les enfants dans les zones rurales ou encore l’e-santé.

Les entreprises tunisiennes, également, sont les plus grandes bénéficiaires de cette e-transformation puisqu’elles peuvent monter en productivité et en compétitivité. Grâce à elles, de nouvelles opportunités business (affaires) verront incessamment le jour avec de nouveaux modèles de travail et surtout de nouveaux métiers.

C’est dans cette perspective que la 9ème édition d’ICT4All a organisé, en marge du forum, une journée de rencontres B2B (Business to Business ou Bureau à Bureau). Des entreprises internationales venant de Corée du Sud, de Côte d’Ivoire, de France et, il va s’en dire, de Tunisie y ont participé.

En parallèle avec les conférences qui ont eu lieu, une expo a permis aux agences de l’internet,  opérateurs des technologies et du marché de télécom, de mieux communiquer avec les spécialistes et le public. Des stands pour les magazines, qui sont censées publier des informations se rapportant au marché des télécoms, y inclus notre périodique Telecom Review, leur ont permis de se faire connaître des lecteurs tout en couvrant cet important événement…

L’Espace B2B est un espace de rencontres privilégiées et ciblées, pour les chefs d’entreprises, les décideurs, les membres des délégations pour échanger, établir des contacts professionnels. Cette année sera géré, à partir d’une plate-forme d’inscriptions et de « matching ». Une centaine d’entreprises françaises, ivoiriennes, sud-coréennes et tunisiennes aux rencontres B2B.

Cérémonie d’ouverture : “Aller vers l’économie du savoir”

La 9ème édition du forum ICT4ALL a été officiellement inaugurée le mercredi 18 novembre 2015 à Yasmine Hammamet, par M. Habib ESSID, Chef du Gouvernement tunisien.

Pour son édition 2015, ce rendez-vous annuel des technologies de l’information et de la communication a permis aux experts venus d’Afrique, d’Europe, d’Amérique et d’Asie de réfléchir sur le thème : « de l’économie numérique à l’économie du savoir ». Dans la société de l’information, la diffusion du savoir est devenue essentielle à la performance économique. Et elle se fait de plus en plus par le biais de réseaux informatiques et de communication. Les participants d’ICT4ALL 2015 se sont donc penchés sur plusieurs problématiques visant à placer l’Afrique en première ligne de l’économie du savoir. A l’unanimité, ils se sont fermement engagés à réduire la fracture numérique par la mise en œuvre de politiques intégrées de développement des TIC, l’établissement de relations de coopérations bilatérales et multilatérales.

Durant la cérémonie inaugurale, le ministre des Technologies et de l’Economie numérique, Noomane Fehri, a assuré que la transformation de la Tunisie de l’économie numérique à  l’économie créative et, sans doute, à  l’économie du savoir, était en bonne voie de réalisation.

Le ministre a commencé par dire : «  Le monde change à une vitesse exponentielle, deux tiers des enfants d’aujourd’hui professeront des métiers qui ne sont pas encore inventés. C’est pour cela qu’il est de notre devoir de  garantir l’égalité des chances aux nôtres tant qu’à ceux des grandes villes que ceux des régions intérieures, avec ceux des nations technologiquement avancées. »

Il a ajouté : « Soucieux d’être du bon côté du développement du numérique, le gouvernement tunisien s’est engagé à bâtir les fondements d’une économie nouvelle basée sur les trois piliers suivants :

En premier lieu, connecter toutes les familles tunisiennes à l’internet haut débit.

En second lieu, adhérer au tout numérique dans l’enseignement.

En troisième lieu, créer  une administration numérique rapide, efficace, sans utilisation de support  papier. »

Pour lui qui envisage que ces objectifs seront atteints à l’horizon 2020, ils sont adossés à un plan national stratégique des technologies de l’information et de la communication nommé « Tunisie Digitale 2018/2020 », élaboré selon un processus participatif avec un modèle « multi - stake holders » (multi sectoriel) impliquant les différents acteurs des secteurs public, privé et société civile.

« ICT4ALL, l’un des plus grands rassemblements dédiés aux TIC en Afrique, est une occasion extraordinaire pour les décideurs, les donneurs

Pin It

Dernier Numéro