loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

Malgré tous les essaies depuis plusieurs mois par les Etats-Unis de mettre en doute l’éthique de Huawei dans la construction de réseaux télécoms, la confiance du Président de la République d’Afrique du Sud Cyril Ramaphosa en son partenaire économique est restée inébranlable. Ceci était bien clair lors du 4IRSA Digital Economy Summit tenu à Johannesburg.

Cet évènement avait pour objectif la réflexion sur les défis et opportunités de la quatrième révolution industrielle en Afrique du Sud, regroupant différents acteurs de l’industrie télécoms et décideurs politiques. Le chef de l’Etat sud-africain a affirmé que l’impasse « entre la Chine et les États-Unis, où la société de technologie Huawei est utilisée comme victime en raison de ses succès, est un exemple de protectionnisme qui affectera notre propre secteur des télécommunications, en particulier les efforts déployés pour installer le réseau 5G, causant un revers pour d’autres réseaux également ». « Nous soutenons une entreprise qui va amener notre pays et le monde entier à utiliser de meilleures technologies, la 5G. Nous ne pouvons pas nous permettre de freiner notre économie à cause de cette lutte.», a-t-il souligné.

La confiance de Cyril Ramaphosa en Huawei devrait découler des relations privilégiées qu’entretiennent l’Afrique du Sud et la Chine, tous deux membres du regroupement économique BRICS. Ramaphosa a de même confiance en la performance de Huawei, actuellement le leader mondial dans la recherche sur la 5G. Notons que cette compagnie a d’ailleurs déjà sécurisé plus de 40 contrats de déploiement de la technologie mobile à travers le monde.

Pin It

Dernier Numéro