loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

Le fabricant japonais de composants TDK et le spécialiste américain de semi-conducteurs Qualcomm ont annoncé, le mercredi  13 janvier 2016, la création d'une coentreprise pour développer des puces de transmission pour smartphones et autres appareils (drones, voitures, robots, objets divers connectés).

La transaction est évaluée à 'environ 3 milliards de dollars', a précisé le groupe nippon dans un communiqué.

TDK va transférer, dans une société nouvellement créée à Singapour, ses activités de modules et filtres radiofréquences, et vendre 51% de cette entité au groupe Qualcomm pour n'en conserver que 49 % dans sa filiale Epcos.

Qualcomm se réserve la possibilité d'acquérir la part de son partenaire 30 mois après la date de bouclage de l'opération, qui n'a pas encore été définie.

Le chiffre d'affaires des activités concernées est estimé à un milliard de dollars. Les effectifs devraient être de quelque 4.200 employés.

Fondé en 1985, Qualcomm est l'un des plus gros concepteurs mondiaux de puces informatiques: il a enregistré, sur l'exercice décalé clos fin septembre 2015, des ventes de 25,28 milliards de dollars.

Plus petit, TDK, qui existe depuis 1935, qui fournit déjà des composants électroniques au groupe américain, escompte des recettes de 1.180 milliards de yens (9 milliards d'euros) au cours de la période d'avril 2015 à mars 2016.

La firme japonaise justifie ce rapprochement par les 'exigences croissantes' des clients dans une industrie des télécoms en constante évolution, où les puces se doivent de cumuler un grand nombre de fonctionnalités et technologies de transmission cellulaire (2G, 3G, 4G) couplées à des modules sans fil (Wifi, Bluetooth, GPS).

La nouvelle structure proposera des systèmes intégrés pour les appareils mobiles et des segments du marché à croissance rapide, tels que l'internet des objet, les drones, la robotique, les applications automobiles.

L'internet des objets (IoT) désigne un ensemble d'objets qui communiquent à travers des réseaux et transmettent des données sur eux-mêmes ou l'environnement dans lequel ils se trouvent, de façon autonome, sans action humaine. Il peut s'agir par exemple de bracelets connectés, de colis équipés de puces transmettant la localisation de chacun ou encore de compteurs électriques communicants.

Pin It

Dernier Numéro