loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

L'équipementier télécoms suédois en difficulté Ericsson a revu à la hausse le coût en 2016 de sa restructuration, qui est allée plus vite que prévu et devrait donc coûter moins en 2017.

Le groupe a indiqué que les mesures qui aboutiront à la suppression de 3000 emplois en Suède allaient lui coûter cette année 5,5 à 6,5 milliards de couronnes au lieu des 4 à 5 milliards initialement prévus.

L'offre en vue d'un départ volontaire au 31 décembre a été saisie par 1600 salariés, soit plus que ne l'anticipait la direction.

Les charges de restructuration pour 2017 devraient quelque peu diminuer par conséquent ", a expliqué le groupe, qui prévoit de communiquer un montant en janvier.

Ericsson a connu une année noire en 2016 qui a coûté son poste en juillet au directeur général Hans Vestberg, remplacé trois mois plus tard par Börje Ekholm. Face à une concurrence qui résiste mieux (le finlandais Nokia et les chinois Huawei et ZTE), il souffre du ralentissement des investissements des opérateurs télécoms, eux-mêmes confrontés à une faible croissance de leur activité.

Pin It

Dernier Numéro