loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

Nokia Bell Labs sera à la tête d’un consortium de fournisseurs, opérateurs, entreprises de TI, PME et des institutions européenne académiques afin de mettre en place, durant les 24 mois à venir, la NGPaaS ou Next Generation Platform-as-a-Service pour se préparer à l’ère de la 5G. Le consortium fait partie du partenariat public-privé de l’infrastructure de la 5G (5G-PPP) qui a été lancé en 2014 en tant qu’une initiative entre l’Union Européenne et les entreprises de télécommunications.

Alors que le Cloud transforme profondément plusieurs industries et services, les normes de la 5G commence à émerger. Donc, les innovations doivent être cloud-native afin de réussir et ceci signifie qu’il faut adopter un modèle qui va au-delà du modèle IaaS (Infrastructure-as-a-Service) actuel : un modèle PaaS (Platform-as-a-service).

Une telle plate-forme cloud-native de la 5G a deux caractéristiques principales :

·         Une plate-forme cloud-native de la 5G idéale doit faciliter la mise en place, vente et fonctionnement des applications VNF avec une excellente qualité en ce qui concerne la latence, la fiabilité et la capacité, tenant ainsi la promesse d’une excellente performance de la 5G.

·         Elle doit aussi mêler toutes sortes d’applications de tierce partie avec celles de la VNF, créant ainsi des services de Cloud plus flexibles qui permettent d’éliminer les barrières entre la connectivité (aux humains, robots, capteurs, etc.) et l’informatique (apprentissage automatique, mégadonnées, applications vidéos).

Une telle plate-forme n’existe pas aujourd’hui. Avec la NGPaaS, l’objectif du consortium est de réaliser la vision d’adopter le modèle PaaS afin de soutenir les systèmes Cloud-native de la 5G.

 

 

Pin It

Dernier Numéro