loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

Dans une période où la pandémie Covid-19 attaque le monde entier et ferme des entreprises, l’entreprise française de télécom Sofrecom est sortie plus forte, faisant face à la nouvelle normalité. Dans une interview exclusive accordée à Telecom Review Afrique, Guillaume Boudin, PDG du groupe, a expliqué comment ils ont réussi à devancer le jeu de la transformation numérique en pleine pandémie, leur nouveau projet et des sujets plus approfondis.

Comment Sofrecom a-t-elle accompagné ses clients pendant la crise du Covid-19 ?

Notre première priorité était d’assurer la continuité de nos projets clients, tout en veillant  à la sécurité de nos collaborateurs.
Là où les confinements ont été imposés, les équipes sont passées en télétravail, avec des interventions terrain lorsque les autorisations étaient possibles et avec les mesures de sécurité nécessaires.
Ainsi, la majorité des projets pour nos clients s’est poursuivie malgré la crise.
Quelques projets ont dû cependant être décalés, et les plannings redéfinis en conséquence.
Par ailleurs,  pour certains clients qui en avaient besoin, nous avons proposé des accompagnements dans la mise en œuvre de plan de continuité de leurs activités, avec une méthodologie éprouvée.

Comment les entreprises devraient-elles modifier leurs stratégies pour faire face à la nouvelle normalité ?

Sur le marché des télécoms, comme sur tous les autres, cette crise a clairement accéléré la transformation digitale: digitalisation de la relation client, digitalisation des processus internes de l’entreprise et développement de l’utilisation des outils digitaux de collaboration.

Les entreprises qui étaient sur des modes des affaires digitales ont tiré leur épingle du jeu. Celles qui n’étaient que sur des modes de distribution essentiellement physique ont beaucoup souffert, et ont lancé des projets d’e-commerce ou de click and collect.

Indispensable pour la continuité de l’activité dans un contexte de crise, le digital permet aussi, au-delà de la crise, une meilleure productivité et une optimisation importante des coûts.

Le télétravail sera également renforcé dans la nouvelle normalité, et génèrera de nouvelles attentes de salariés auxquelles les entreprises devront répondre. Le lieu de travail deviendra un lieu d’échanges, de rencontres appelant ainsi les entreprises à repenser  de nouveaux modes d’organisations de travail et des espaces de travail.

Nous voyons enfin un engagement accru des entreprises et états dans les actions pour préserver l’environnement et lutter contre le changement climatique. Les empreintes carbone des activités seront de plus en suivies, et des plans d’actions seront mis en œuvre pour améliorer les  bilans carbone.

Quelles sont les pratiques et les mesures que vous prenez en tant qu'entreprise pour rester en tête du jeu de la transformation numérique ?

Nos équipes de veille décryptent les tendances et les ruptures du secteur. Nous intervenons ainsi très en amont auprès des directions métiers pour comprendre et accompagner les besoins business (affaires) et opérationnels. Étant spécialistes du secteur des télécommunications, nos expertises transverses alliant conseil métier, ingénierie réseaux et développement IT, nous permettent d’être présents de bout en bout sur l’ensemble de la chaîne de valeur. Nous nous appuyons entre autres sur les méthodes agiles, pour apporter des solutions évolutives répondant aux besoins de nos clients. Avec des approches DATA/IA, nous aidons nos clients opérateurs à améliorer leurs performances opérationnelles tant sur les réseaux que sur l’expérience clients. 

Pourriez-vous nous en dire plus sur vos projets de très haut débit ?

Le « Très Haut Débit » porte une promesse d’amélioration de la qualité de vie des populations, de la compétitivité des entreprises, de l’efficacité des services publics et de la modernisation des gouvernements. C’est par l’amélioration des débits et de la Qualité de Service (QoS), que la fibre permettra de rétablir une égalité des citoyens et des entreprises face à l’accès à l’information.

Nos équipes contribuent activement à l’élaboration de stratégies nationales Très Haut Débit et à leurs déploiements en adaptant notre accompagnement aux contextes locaux de nos clients. A titre d’exemple, au royaume d’Arabie saoudite, nous sommes mobilisés depuis plus de deux ans dans la conception et le déploiement de la fibre optique dans le pays aux côtés de notre partenaire Integrated Telecom Company. Nous accompagnons actuellement le projet de déploiement du broadband fibre de la société Facebook en RCA , nos équipes de conduite de changement et de développement de compétences  contribuent à la création de la première école des réseaux Fibre pour former des techniciens et permettre au pays de disposer des compétences nécessaires à son développement au royaume, au Niger, Mauritanie et au Congo ; nous intervenons  afin que nos ingénieurs qui pilotent les équipes finalisent actuellement plusieurs campagnes de mesure de la qualité de services mobiles en Afrique Sub Saharienne.    

Selon vous, quels sont les défis que les entreprises doivent relever aujourd'hui en déployant des réseaux FTTX ?

En fluidifiant l’échange national et international des données, la fibre ouvre l’accès à des services distants et hébergés (stockage, sécurisation, SaaS…). Elle permet le développement de Data Centers (centres de données) nationaux ou régionaux. Elle facilite les collaborations nationales et internationales et accélère l’émergence des startups.

La mutualisation des investissements et des infrastructures est une des clés du déploiement de la fibre jusqu’au client final. Elle permet des synergies entre les opérateurs. Sous réserve d’un encadrement rigoureux par les régulateurs, et de règles claires de concurrence pour les opérateurs, elle accélère le déploiement grâce à un partage des coûts d’investissement, et à une concentration des énergies sur un déploiement plus efficace. En stimulant la concurrence, elle aboutit à des offres plus compétitives et au juste prix pour les clients B2C ou B2B. Elle participe ainsi à la démocratisation de l’accès à une connexion de qualité.

Outre la complexité de son déploiement, elle pose des défis de commercialisation différents selon la maturité du marché. Sur les marchés les plus matures, elle apporte la promesse de nouveaux usages: contenus, cloud gaming, stockage en ligne, …. Les services les plus développés deviennent accessibles avec un confort et une expérience client inégalés.

Sur les marchés plus émergents, la fibre est le moyen de démocratiser l’accès à une connexion de qualité, et de stimuler le développement des offres et des services. L’infrastructure qu’elle permet de déployer permettra en revanche de moderniser la connectivité des foyers, et d’accélérer le développement de l’Internet mobile en lui fournissant enfin une infrastructure de transport à la hauteur des attentes des utilisateurs.

Sur le marché des Entreprises, les enjeux sont colossaux. La fibre offre la possibilité de disposer de débits plus forts, avec une qualité de service de haut niveau, à des coûts bien plus raisonnables que par le passé. Ceci se caractérise par une transformation radicale pour les opérateurs sur certains marchés, dont les offres d’accès B2B, de par le coût qu’elles représentaient, restaient inaccessibles à une part importante des clients entreprises (et notamment les TPEs et PMEs). La fibre est donc porteuse d’une promesse forte : d’accélération de leur activité et d’ouverture sur leur marché pour les entreprises ; d’élargissement de leur base clients pour les opérateurs, à condition qu’ils gèrent correctement le passage d’une économie basée sur la marge à une économie davantage centrée sur les volumes.

Quels sont vos projets pour 2021 concernant la région du Moyen-Orient et de l'Afrique ?

Encore une fois, la crise a permis de confirmer le rôle essentiel du numérique pour les gouvernements, entreprises et citoyens. Le ralentissement brutal de l’économie mondiale va nécessiter de nombreux projets de transformation de nos clients opérateurs et gouvernements pour pouvoir gérer la reprise tout en améliorant leurs performances opérationnelles. Notre ambition première est de continuer à être le partenaire de confiance de nos clients pour leur apporter l’aide nécessaire à la reprise, en prenant en compte les apports technologiques tels que la 5G, la DATA/IA, …. Dans ce cadre en 2021, nous poursuivrons nos engagements pour le développement d’un numérique responsable au service du plus grand nombre et prenant en compte les enjeux de développement durable.

Pin It

Dernier Numéro