loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

Dans le cadre du développement des projets de l’entreprise Nokia Networks, et en terme de ses produits et services, Telecom Review a interviewé Mounir Al Aichaoui, le responsable de Nokia Networks en Afrique du Nord pour présenter son rôle dans l’entreprise, et nous parler des principaux projets de Nokia Networks.

En tant que directeur général de Nokia Networks en Afrique du Nord, comment  avez-vous contribué au développement de l’Entreprise dans cette  région?
De concert avec les opérateurs, nous avons activement été engagés en Afrique du Nord pour  développer des réseaux de prochaine génération, y compris la technologie LTE, pour répondre à la demande des abonnés de pouvoir communiquer grâce à un réseau à large bande. Nokia Networks a une riche expérience dans le déploiement de la technologie LTE sur les marchés les plus avancés tels que ceux d’Amérique du Nord, Corée du Sud et Japon, ce qui nous permet de répondre à la demande des opérateurs d’Afrique du Nord de manière optimale et rapide.

Ce que nous appelons Afrique du Nord chez Nokia est une région qui s’étend du Maroc à L’Egypte vers l’est et à la côte d’Ivoire vers le sud. C’est une région très riche mais aussi très  diversifiée en termes d'adoption de la technologie. En effet, il y a des pays où ne sont déployés que les réseaux 2G, d’autres de la 3G, et enfin ceux où l’on peut profiter du LTE comme l’Algérie ou le Maroc. Nous sommes engagés aux côtés des opérateurs de cette région à développer leurs réseaux pour répondre au mieux aux besoins respectifs de leurs marchés.

Pouvez-vous partager avec nous les principaux projets sur lesquels vous travaillez en Afrique du Nord ?

Le marché d’Afrique du Nord est important pour notre compagnie. Notre infrastructure de pointe contribue à assister les opérateurs télécom à déployer des réseaux de dernière technologie. Ceux notamment du Maroc, Tunisie, Algérie et Egypte constituent nos cibles prioritaires, et nous y avons récemment remporté un nombre important de projets. En Tunisie, Nokia a fourni les réseaux 2G et 3G à Ooredoo Tunisie qui ont été classés premiers dans ce pays par l'organisme de réglementation des télécommunications répondant au nom de l’Instance Nationale des Télécommunications (INT). Nokia Networks a également remporté le contrat S-RAN phase2 de Maroc Telecom, qui fait suite au succès de S-RAN phase 1 du programme de modernisation, ce qui a conforté le maintien de notre position de leader en tant que fournisseur de réseau préféré de Maroc Telecom. En outre, la récente annonce par Nokia Networks de l’installation du «Laboratoire Orange d’Expertise Opérationnelle» dans les locaux de Mobinil en Egypte, reflète notre présence accrue en Afrique du Nord.

En termes de produits et services, sur quoi vous concentrez-vous dans la région?

Nous avons une large gamme de produits et services avec une approche pratique pour innover en permettant aux réseaux mobiles de servir dans un futur proche un Gigaoctet par jour et par utilisateur. Pour la modernisation des réseaux mobiles, Nokia Networks déploie la Flexi Multi Radio Base Station 10 qui a des coûts d'exploitation plus faibles et une consommation optimisée d'énergie. Le LTE est une grande tendance de la région, notamment au Maroc qui l’a lancé il y a quelques mois ; Algérie Télécom l’a fait fin 2013 à l'aide de notre équipement et d'autres opérateurs de téléphonie mobile devraient suivre bientôt. La Tunisie devrait lancer les appels d’offres pour l’attribution des licences début 2016. Ensuite, il y a CEM (Customer Experience Management) qui permet aux opérateurs de mieux satisfaire les exigences des clients, souvent même de les anticiper, et de lancer des offres marketing plus adaptées en un temps plus court.


En ce qui concerne les produits et services, qu’est-ce qui différencient ceux de Nokia des autres fournisseurs?

Nous avons notre Vision 2020 de la technologie et nous la mettons en œuvre d'une manière cohérente. C’est une étape qui guide les opérateurs sur la façon d'activer leurs réseaux mobiles à large bande pour fournir des giga octets des données personnalisées par utilisateur par jour rentable et en toute sécurité. Notre vision a impressionné clients et partenaires, et jeté une base commune vers laquelle l'industrie a gravité depuis qu'elle été lancé en juin 2013. En œuvrant conformément à notre vision, nous avons pu mettre sur le marché de nombreuses innovations. Aux éditions 2014 et 2015 du Mobile World Congress, plus de 50%  de nos démonstrations étaient fondées sur des projets de Future Works (la division veillant à la réalisation de notre Vision 2020), en montrant un pipeline d'innovations fortes et bien équilibrées entre Radio, Cloud et analyse du Big Data à l'horizon 2020.
Nokia investit massivement dans l’innovation de la technologie à travers son  propre département R&D, mais également à travers de partenariats avec les opérateurs ainsi que des startups. Les projets innovants Future Works visent à élargir les possibilités humaines du monde connecté. Donc, nous avons les produits et services qui aident les opérateurs à se préparer à répondre à l'énorme croissance du trafic de données dans un marché hautement concurrentiel comme l'Afrique du Nord.

Est-ce que l'achat d'Alcatel-Lucent va augmenter votre part de marché en Afrique du Nord? Qu’en  attendez-vous?

En général, cela est un processus  très intéressant pour notre groupe et pour la région d’Afrique du Nord. Notre vision commune est de créer une entreprise leader au niveau mondial dans les domaines de technologie de prochaine génération et des services pour un monde connecté. Nous sommes persuadés qu'il s'agit là de la meilleure association, au meilleur moment avec une vision stratégique forte et ambitieuse. Nous anticipons que l’acquisition d’Alcatel-Lucent par Nokia sera totalement finalisée au cours du premier trimestre de l’année 2016.

Pin It

Dernier Numéro