loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

Après avoir fait l’objet, au cours des deux dernières semaines, d’une double injonction des autorités administratives pour un montant supérieur à 10,1 milliards de dollars, la filiale de MTN au Nigéria a indiqué qu’elle avait saisi la Haute Cour fédérale afin d’obtenir la suspension de ces mesures qui affecteront sérieusement ses performances de 2018, et ainsi rassuré ses investisseurs et autres partenaires.

De plus, Rob Shutter, directeur général de la compagnie, a mentionné dans une intervention à Durban, en Afrique du sud, qu'ils avaient engagé des discussions avec les administrations concernées. « Le Nigéria est notre plus grand marché, nous y sommes depuis 2001. Nous y avons quelques défis ces dernières semaines, mais nous pensons que nous pourrons défendre notre cause et je suis sûr que nous surmonterons cela dès que possible », a dit Shutter.

Malgré les plusieurs tentations de rassurer les investisseurs, elles semblent insuffisantes. La courbe de l’action de MTN reste en baisse à son niveau le plus bas depuis le début de l'année. De même, les signaux en provenance du Nigéria ne sont pas rassurants. La Banque centrale, quant à elle, a déjà collecté les amendes qu'elle a imposé sur quatre banques pour avoir rapatrier illégalement des dividendes par MTN.

Pin It

Dernier Numéro