loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

Le ministre tanzanien des Affaires étrangères et de la Coopération avec l’Afrique de l’Est Palamagamba Kabudi a déclaré que le groupe télécoms indien Bharti Airtel a accepté de verser au gouvernement tanzanien une somme de 26 millions de dollars US (60 milliards de shillings tanzaniens) afin d’acquérir totalement Airtel Tanzanie. Selon lui, non seulement le paiement sera échelonné sur cinq ans, mais aussi la dette de la filiale locale de la compagnie d’environ 407 millions de dollars américains sera annuler.

Le conflit sur la propriété d’Airtel Tanzanie entre l’Etat et Bharti Airtel date depuis le 20 décembre 2017. Le gouvernement tanzanien avait engagé les hostilités à travers le président de la République, John Magufuli, qui avait exprimé sur la télévision publique Tanzania Telecommunications Company Limited (TTCL) qu’Airtel appartenait à l’Etat.

Après avoir mis le regard sur les conclusions d’un rapport d’enquête sur les procédures réglementaires qui ont entouré la prise de contrôle d’Airtel par Bharti Airtel, le chef de l’Etat annonce le gouvernement avoir était trompé. Pour le ministre des Finances, Philip Mpango, il s’agissait d’une « escroquerie ». Airtel, par contre, avait refusé ces déclarations car l’acquisition par Bharti Airtel de 60% de l’opérateur mobile en juin 2010 s’était faite en conformité avec les règles et après toutes les approbations du gouvernement de Tanzanie.

Le 12 mars 2018, Bharti Airtel a pris l’initiative d’engager les négociations avec le gouvernement pour mettre un terme à cette situation qui nuisait aux activités de l’entreprise.

Pin It

Dernier Numéro