loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

Tunisie Telecom a officiellement lancé une offre publique d'achat (OPA) sur les titres de l'opérateur historique maltais Go Malta, a indiqué le 14 juin le PDG de l'opérateur tunisien Nizar Bouguila. Pour cette opération d'acquisition, Tunisie Telecom devra débourser 2,87 euros (6,6 dinars) par action, un financement qui sera assuré par des banques internationales.

 

M. Bouguila a précisé que ce rachat s'inscrit dans la stratégie de développement internationale de TT qui a offert le " juste prix " pour l'acquisition de l'opérateur maltais. " TT fait partie d'un secteur qui appartient à une économie d'échelle par excellence. Les études ont montré que les opérateurs 'Stand Alone' doivent chercher des synergies pour accéder à la rentabilité ", a-t-il poursuivi.

Selon le PDG de Tunisie Telecom, l'opérateur tunisien a choisi Go Malta pour sa proximité géographique et culturelle, sachant que le marché maltais représente un portail vers l'Europe. L'investissement dans Go Malta, qui possède des filiales en Grèce et à Chypre, représente une " une opportunité unique " pour Tunisie Telecom. M. Bouguila a également mis en relief le fait que l'économie maltaise connaît actuellement une croissance de 5 pour cent, ce qui a davantage incité TT à prendre cette décision.

Le rachat par Tunisie Telecom de Go avait suscité plusieurs doutes quant aux conditions de sa réalisation, notamment parmi les hommes d'affaires du secteur affiliés à l'UTICA (Union tunisienne de l'industrie, du commerce et de l'artisanat). Les critiques évoquaient entre autres une surévaluation de l'opérateur, un montant énorme à dépenser qui aurait pu servir à la Tunisie et le risque d'investir dans un pays à faible potentiel comme Malte, alors qu'en Afrique les perspectives de croissance sont nettement supérieures.

M. Bouguila a écarté la possibilité de l'expansion vers le continent africain, puisque ce territoire est déjà largement dominé par d'autres opérateurs tels que MTN, Orange et Etisalat. Il a également noté que la valorisation s'est faite en collaboration avec une banque d'affaires, ainsi qu'un cabinet d'audit et de conseil. Le processus a été, selon lui, approuvé  par le gouvernement, la CAREPP (Commission d'assainissement et de restructuration des entreprises publiques et para publiques) et le conseil d'administration de TT.

Les spécialistes du secteur ont surtout mis en question le fait que Go Malta, filiale de l'entreprise émiratie EIT qui détient 35 pour cent de Tunisie Telecom, soit ainsi en train d'être vendue à la filiale tunisienne du même groupe. A ce commentaire, M. Bouguila a répondu que le groupe émirati n'est que le partenaire de TT et que les administrateurs de cet actionnaire ont été exclus de toutes les étapes de la démarche.

Pin It

Dernier Numéro