loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

Le groupe de médias et télécoms Altice a grimpé de 14,94 pour cent à 15 euros à la Bourse d'Amsterdam, après avoir publié un chiffre d'affaires en recul au premier semestre, mais qui a été bien accueilli par les investisseurs grce à une amélioration perceptible au deuxième trimestre.

Toujours tributaire de son fleuron français SFR, le groupe de Patrick Drahi a annoncé une baisse de 1,07 pour cent de son chiffre d'affaires entre janvier et juin, à 11,72 milliards d'euros, sous l'effet principalement du recul des ventes de SFR qui a terminé le semestre avec une perte nette de 84 millions d'euros.

Grce à des performances supérieures aux attentes des analystes, le deuxième trimestre s'est avéré meilleur que le premier, avec un repli de 1,42 pour cent des ventes pour l'ensemble du groupe, à 5,92 milliards d'euros, et de 2,1 pour cent pour sa filiale française, à 2,72 milliards d'euros.

Sur les trois premiers mois de l'année, la baisse d'activité était respectivement de 2,7 pour cent pour Altice, à 4,26 milliards d'euros, et de 6,1 pour cent pour SFR, à 2,57 milliards.

Les ventes et le résultat brut d'exploitation (Ebitda) sont légèrement au-dessus des attentes " sur le trimestre, mais le groupe doit " encore lutter " en ce qui concerne l'activité à destination du grand public, " tout particulièrement dans la téléphonie mobile ", a analysé la banque d'affaires Bryan Garnier.

L'amélioration de la tendance " pour l'activité à destination des professionnels compense en partie la " faible performance " pour les particuliers, qui devrait toutefois " s'améliorer au troisième et quatrième trimestres ", a-t-elle ajouté.

SFRa dû faire face à un nouveau trimestre difficile sur le plan commercial ", selon le directeur général d'Altice Michel Combes, mais devrait connaître une amélioration de ses ventes et de son Ebitda " grce au déploiement de la fibre et l'accélération de notre programme d'investissement dans la 4G ".

SFR devrait également profiter du plan de départs volontaires de 5000 personnes dont la première étape sera mise en place avant la fin de l'année 2016. Ce plan, qui devrait coûter entre 600 et 800 millions d'euros, pourrait permettre à l'entreprise de réaliser 400 millions d'euros d'économies par an.

Pin It

Dernier Numéro