loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

Tunisie Telecom et la fondation Almadanya ont annoncé la reconduction de leur convention de partenariat et de parrainage, et ont lancé un nouveau challenge pour assurer le transport  des élèves des zones éloignées durant trois nouvelles années scolaires.

En effet, le partenariat entre Tunisie Telecom et la fondation Almadanya qui a vu le jour en 2014, vise à assurer le transport des écoliers et écolières des zones rurales et des régions éloignées à leurs écoles pour réduire le taux d’abandon scolaire et faire du droit à l’enseignement un droit réel et non théorique.

Au  bout  de ces  trois  années de partenariat, Tunisie Telecom et Almadanya ne pouvaient que s'enorgueillir de l’excellent bilan réalisé. Ils ont  réussi ensemble à faire bénéficier 3900 écoliers du transport scolaire rural durant les années scolaires 2014-2015, 2015-2016 et 2016-2017.

Cet  effort louable  a été matérialisé par la baisse  du  taux de l’absentéisme scolaire de 45% à 3,6% au sein des écoles fréquentées  par  les  élèves bénéficiaires de ce programme  et par l’amélioration de leurs résultats scolaires.

Sur un autre volet, le programme Fatma a contribué significativement à la création de postes d’emplois puisqu’il se base sur la mise en place d’une logistique de navettes en coordination avec les syndicats et associations des taxis ruraux, en coopération avec l’Etat tunisien.

C’est ainsi que Fadhel Kraiem, PDG de Tunisie Telecom et Lotfi Maktouf, président de la fondation Almadanya, ont procédé à la signature de la nouvelle convention triennale réaffirmant leur partenariat.

En vertu de ce partenariat, Tunisie Telecom s’engage annuellement à cofinancer les campagnes des rentrées scolaires durant les années scolaires 2017-2018, 2018-2019 et 2019-2020 et à assurer le transport  quotidien de 2000 écoliers et écolières répartis sur 13 gouvernorats, à savoir Beja, Bizerte, Jendouba, Kasserine, Kairouan, Kébili, Le Kef, Mahdia, Nabeul, Siliana, Sidi Bouzid, Manouba  et Zaghouan.

Fadhel Kraiem a déclaré lors de la cérémonie  de signature de l’accord : « Cette convention de partenariat répond à des ambitions fortes que nous partageons et à des défis que tout leader économique se doit de relever à savoir garantir un meilleur avenir à l’enfance et lutter contre l’abandon scolaire. Notre combat entamé depuis 3 ans se poursuivra de plus belle et avec la même détermination pour pérenniser ce programme sur les prochaines années ». 

« Le droit à l’éducation doit être accessible à toute l’enfance tunisienne où qu’elle  soit, car son avenir en dépend, c’est  un défi que nous devrons relever pour le bien de  nos enfants » a conclu avec détermination le  PDG de Tunisie Telecom.

Pin It

Dernier Numéro