loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

L'équipementier finlandais en télécoms Nokia a annoncé, à l'issue des consultations avec les représentants du personnel en Finlande, qu'il supprimerait plus d'un millier de postes dans le pays.

En avril, le groupe avait indiqué vouloir réduire ses effectifs après sa fusion avec Alcatel-Lucent et lancé des consultations dans une trentaine de pays, dont la France, où 400 postes devraient être supprimés.

En Finlande, l'ancien numéro un des téléphones portables, qui vient d'annoncer son retour sur ce marché, prévoyait initialement de supprimer quelque 1300 emplois, soit 20 pour cent du total de ses effectifs.

Le groupe n'a pas précisé le nombre de réductions de postes dans le reste du monde. Il espère au total réaliser des économies de 900 millions d'euros par an, à partir de 2018.

Après sa fusion avec Alcatel-Lucent, Nokia a enregistré au premier trimestre une perte nette de 513 millions d'euros, victime notamment d'une baisse des ventes dans sa principale activité : les réseaux.

Pin It

Dernier Numéro