loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

L'équipementier télécoms chinois Huawei a vu son chiffre d'affaires grimper de 15% au premier semestre, en net ralentissement par rapport à la même période de 2016, malgré sa domination du très concurrentiel marché des smartphones en Chine.

Huawei a vu ses revenus grimper à 35,8 milliards d'euros sur les six premiers mois de l'année, a-t-il annoncé. C'est un très vif ralentissement par comparaison avec l'envolée de 40% enregistrée au premier semestre de l'an dernier, et c'est deux fois moins que la hausse de 32% constatée sur l'ensemble de 2016.

« Huawei a continué de doper l'efficacité et la qualité de ses opérations (...) et prévoit de conserver sa dynamique actuelle, en concluant l'année dans une position financière positive », assure néanmoins le groupe, sans dévoiler de chiffre pour son bénéfice semestriel.

De fait, le géant chinois des télécoms bénéficie toujours de la robustesse de ses ventes de smartphones, avec quelque 73 millions d'unités écoulées sur janvier-juin ; les revenus de sa branche « biens de consommation » ont bondi de 36,2% sur un an.

Selon un classement dévoilé cette semaine par le cabinet Canalys, Huawei restait au deuxième trimestre le numéro un des smartphones en Chine, devant les autres fabricants locaux Oppo, Vivo et Xiaomi, tandis qu'Apple tombait en 5ème position.

Huawei assure contrôler 22,1% du marché du smartphone sur l'ensemble du monde chinois. Pour autant, signe d'une concurrence acérée qui grignote des marges déjà contraintes, Huawei avait vu son bénéfice net stagner en 2016, un refroidissement saisissant après une envolée de 33% l'année précédente et sa plus faible performance depuis cinq ans.

Huawei continue par ailleurs d'investir massivement dans la recherche et le développement, avec l'objectif affiché de muscler ses compétences dans l'informatique dématérialisée et dans l'intelligence artificielle, ainsi que dans le développement des futures solutions 5G.

 

 

Pin It

Dernier Numéro