loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

Dans une entrevue accordée à Telecom Review, Joachim Wuilmet, directeur du marketing client et de la communication pour la région Afrique et Moyen-Orient  au sein de  Nokia, a parlé de la participation de l’entreprise à AfricaCom2017 ainsi que le rôle important de l’Internet des objets en Afrique et son impact sur le marché.

Nokia participe cette année à AfricaCom. Quelle est l’importance de cette participation ?

AfricaCom est un événement incontournable pour tous les acteurs de l’industrie des télécommunications et des nouvelles technologies de l’information. Il offre l’opportunité de s’informer sur les enjeux et les perspectives de développement du secteur dans le continent africain. Il nous permet aussi de rencontrer nos clients, des prospects ou futures partenaires d’affaire, ainsi que des analystes de l’industrie et les médias. C’est l’un des rares événements auxquels Nokia participe en Afrique.

Nous sommes ravis de voir cette large participation variée à AfricaCom et nous continuons à constater l’intérêt de nos clients, opérateurs et fournisseurs de services pour les nouveaux développements et l’innovation dans le domaine des TIC. Ceux-ci englobent également des administrations, et organisations gouvernementales ainsi que les grandes entreprises. 

 

Pouvez-vous nous donner un aperçu des moments les plus marquants de la participation de Nokia à AfricaCom cette année?

Chez Nokia, nous constatons une réelle accélération de l’adoption de la technologie LTE (Long term Evolution) et un très grand intérêt et adoption  de l’internet des objets (IoT ou Internet of Things) par nos clients à travers le continent. Ceci marque une continuité de la tendance que nous avons observée l’année dernière et qui se poursuit actuellement. De plus en plus d’opérateurs et de pays adoptent les technologies de nouvelle génération, ce qui encourage la croissance du taux de pénétration en général et de l’utilisation des smartphones, ainsi que la forte adoption de la technologie LTE.

Pour cette nouvelle édition d’AfricaCom, Nokia présentera un éventail de solutions différentes de son portefeuille global. L’une de nos démonstrations phares sera celle de la technologie 5G en direct, sur un équipement commercial avec des cas et exemples d’utilisation (use cases) telle que la réalité virtuelle.

Entre autres, Nokia présentera également des solutions avantageuses pour la connectivité rurale en utilisant le GSM. Le portefeuille de bout en bout de Nokia comprend des produits radio Single RAN très avancés, ainsi que des solutions d’autonomie d’énergie, de site et de backhaul et bien plus.  Ainsi, les solutions de connectivité basées sur la technologie 2G peuvent facilement migrer aux technologies 3G et 4G.

Nokia a élaboré un plan ambitieux pour façonner le futur en développant le potentiel humain technologique en Afrique, et en s’appuyant sur l’innovation et la richesse de son portefeuille unique de solutions et de services pour les réseaux mobiles, fixes, IP et solutions logicielles. L'entreprise est au premier plan pour la conception et la mise sur le marché de technologies toujours plus au cœur de nos vies connectées. Nokia bénéficie d'un positionnement unique pour aider les fournisseurs de services de communication, les gouvernements et les grandes entreprises à concrétiser les promesses de la 5G, du Cloud et de l'Internet des objets.

Actuellement, l’Internet des objets (IoT) est devenu un des sujets incontournables de toutes les conférences et expositions internationales. Selon vous, le marché africain est-il prêt à l’accueillir?

Alors que l’IoT est encore à ses débuts en Afrique, certains opérateurs ont déjà annoncé le déploiement de réseaux qui catalyseront les technologies nommées NB-IoT ou Narrowband-IoT. Ces dernières sont optimisées au niveau de la durée de vie de la batterie et la couverture de l’Internet des objets. Ceci est très important pour des marchés émergents tels que l’Afrique où les cas d’utilisation peuvent différer de celles des marchés plus matures. L’IoT (Internet des objets)  générera aussi beaucoup d’opportunités dans la gestion de flotte, la sécurité des personnes et des foyers  ainsi que de très nombreux avantages en termes d’applications dans les secteurs de l’agriculture et de l’industrie en général.

Nous constatons également un intérêt émergent et grandissant en Afrique pour l’IoT et nous travaillons déjà sur un point qui est très important pour la stratégie de Nokia ; transformer nos villes en villes plus intelligentes et sécurisées. Nous observons  actuellement plusieurs déploiements de villes intelligentes à travers le monde. Dans ce cadre, nous avons signé cette année un MOU (protocole d’accord) avec le gouvernement du Rwanda visant à mettre en place une ville intelligente à Kigali en utilisant la technologie de Nokia. Nous sommes aussi en pourparlers avec plusieurs gouvernements et villes afin de déployer des technologies intelligentes et transformer d’autres villes en Afrique.

A quel point les nouvelles tendances dans le monde des TIC affectent-elles le marché africain?

Après avoir mené une recherche sur le contenu ou sites les plus consultés sur internet, il était intéressant de noter que tous les internautes ont pratiquement les mêmes intérêts, quelque soit leur localisation en Afrique ou ailleurs dans le monde. Dans la plupart des régions dans le monde, les sites tels que Google, Facebook et YouTube comptent parmi les plates-formes les plus visitées et ceci s’applique aussi dans la plupart des pays en Afrique. A ceci il faut ajouter le contenu local et l’e-commerce local.

J’ai été surpris de découvrir que dans certains pays africains où la conduite automobile se fait du côté gauche de la route, l’un des sites les plus visités était un site japonais exportant des voitures en Afrique. Lorsque les gens sont en ligne, nous remarquons une vaste utilisation de sites semblables à celui-ci. Par exemple, YouTube reste l’un des sites les plus visités dans la plupart des régions, y compris en Afrique.

Quelles sont les nouveautés que Nokia compte présenter à AfricaCom ? 

Nous présenterons notre portefeuille de bout en bout et solutions innovantes clés en mains,  afin que les visiteurs puissent voir l’étendu de nos travaux de recherches et notre innovation continue. Ceci comprend les diverses solutions et les technologies des réseaux mobiles et fixes, les solutions de l’IP et d’optique et transport, mais aussi, les solutions d’applications et des analytiques, des services professionnels, les smart cities (villes intelligentes), et enfin les solutions de sûreté publique et de sécurité en générale.  

 

Pin It

Dernier Numéro