loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

Le gouvernement ivoirien vient d’imposer une nouvelle taxe de 0,5% sur les opérations de transfert d’argent effectuées par téléphonie mobile. Cette mesure sera pratiquée à tous les transferts d'argent réalisés auprès des opérateurs locaux de téléphonie ou de leurs distributeurs et auprès des fournisseurs locaux de réseau de transfert de fonds ou de leurs intermédiaires.

Cette nouvelle disposition permettra au gouvernement d’augmenter ses recettes, toutefois, «l'imposition de ces transactions demeure encore en deçà du potentiel véritable, car l'administration fiscale éprouve des difficultés à appréhender le volume réel des transferts d'argent effectué notamment par mobile money», précise l'annexe fiscale 2018.

Le domaine du mobile money connaît depuis son lancement en 1994 un progrès notamment avec l’augmentation du nombre d’abonnés au mobile qui est passé de 16 millions en 2011 à 30 millions en 2017. D'après l'Autorité de régulation des télécommunications de Côte d'Ivoire (ARCI), environ 8,5 millions de personnes détiennent un compte mobile money dans le pays, avec un taux de couverture national de 83%.

Il est estimé que cette taxe générera des recettes de près de 10 milliards de francs CFA.

Pin It

Dernier Numéro