loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

Le géant des télécoms français Orange a vu son chiffre d'affaires augmenter de 1% au premier trimestre à 10,4 milliards d'euros, tiré notamment par « une solide croissance de l'Afrique et Moyen Orient et une progression du segment entreprises, de la France et de l'Europe », a indiqué l'opérateur dans un communiqué.

L'excédent brut d'exploitation après loyers (Ebitdaal, l'indicateur de référence dans le secteur) a augmenté de 0,5% à 2,6 milliards d'euros, selon l'opérateur qui avait déjà annoncé mi-avril qu'il maintenait pour l'instant ses perspectives financières pour l'ensemble de l'année 2020, malgré la crise du coronavirus.

Toutefois, « il sera évidemment impossible de rester à l'écart de ce choc violent », estime son directeur financier Ramon Fernandez dans une conférence téléphonique avec des journalistes.

Le groupe enregistre notamment une chute importante de ses ventes d'équipements (-15,2% en France, -8,3% en Europe), conséquence de la fermeture de la totalité des boutiques en France et des trois quarts en Europe, alors que l'impact de la crise du Covid-19 n'a commencé à se faire sentir qu'en mars.

Le groupe « fera le point sur ses objectifs financiers pour 2020 lors de la publication du deuxième trimestre » fin juillet « avec le bénéfice d'une meilleure visibilité », a-t-il indiqué dans son communiqué.

Au premier trimestre, Orange affiche une croissance de tous ses segments hors Espagne, qui enregistre une baisse des ventes de 2,4%.

En France, le chiffre d'affaires est en croissance de 0,5% au premier trimestre, porté par les services facturés aux clients (+2,2%, hors ancien réseau téléphonique commuté RTC remplacé par le prococole IP) ainsi que par les services aux opérateurs tirés par le déploiement des RIP (projets d'équipements télécoms, en fibre le plus souvent, portés par les collectivités territoriales).

Pin It

Dernier Numéro