loader image
telecomreviewafrica.com

Typography

Actuellement, dans le monde entier, nous comptons sur les câbles sous-marins pour communiquer, effectuer des transactions financières et transmettre des informations en toute sécurité. Bien que les câbles sous-marins soient une technologie hautement sécurisée, il est extrêmement important de mettre en place des systèmes de maintenance efficaces afin de garantir le fonctionnement de l'infrastructure et de faire face à tout incident causé par des phénomènes naturels et des catastrophes naturelles.

Dans cette optique, le fournisseur de connectivité à haut débit AFR-IX Télécom se prépare à déployer un nouveau système de fibre optique sous-marin, appelé Medusa, qui reliera les pays d'Europe occidentale et méridionale à l'Afrique du Nord. Le Portugal, qui accueillera l'une des deux extrémités de l'infrastructure télécom, a reçu une demande d'autorisation.

Le projet estimé à près de 326 millions d'euros porte sur un système de 8 700 km de long, composé de 24 paires de fibres d’une capacité de 20 térabits chacune. L’infrastructure télécoms reliera Lisbonne et Sines au Portugal à Port-Saïd en Egypte, avec des points d’atterrissages tout le long.

Selon Norman Albi, PDG d'AFR-IX Télécom, le nouveau système présentera « l'état de l'art des technologies de fibre optique » et disposera d'une configuration de câble « ouverte, qui peut être connectée à n'importe quel type de technologie ou de marque ». La branche West Med (Portugal, Espagne, France, Italie et Grèce) devrait être prête à fonctionner au troisième trimestre 2024, tandis que la branche East Med (Tunisie, Grèce et Egypte) sera prête au premier trimestre 2025.

Pin It